Inondations à Madagascar : plus de 30 morts

Les inondations dues aux fortes pluies qui se sont abattues sur Madagascar ont causés la mort de 32 personnes et plus de 115 000 sinistrés.

Par ailleurs, environ 16 000 personnes sont actuellement déplacées, les régions Boeny (dans la partie nord-nord-ouest) et Sofia (nord-ouest) ont enregistré les plus de sinistrés dans tout le territoire de Madagascar, elles ont été les plus touchées par les inondations.

« La priorité de l’Etat malgache est la réhabilitation des routes nationales coupées et de toutes les infrastructures ravagées telles que les digues et barrages qui ont cédé aux fortes pluies », a souligné Tianarivelo Razafimahefa, ministre malgache de l’Intérieur et de la Décentralisation.

En effet, la RN33B, qui relie Andranofasika et AmbatoBoeny, la RN 4 reliant la capitale malgache et Mahajanga (nord-ouest), ainsi que la RN 6 reliant Antsohihy et Mampikony (nord) ont été coupées, en plus de la rupture de deux barrages de Tanambe dans le district d’Ambatondrazaka (dans les hautes terres centrales), qui a causé l’inhabituelle inondation dans presque la totalité des localités dans la région Alaotra Mangoro, le principal grenier de riz du pays.

LIRE AUSSI: Gabon : les pluies font 5 morts à Ndjolé

« D’autres routes nationales ont été également coupées notamment la RN3A, la RN44 », a dit Tianarivelo Razafimahefa. Il a ajouté que les travaux de réhabilitation ont déjà commencé, faisant toutefois appel à la vigilance de la population malgache face aux grands risques d’éboulement des maisons et de glissement de terrain durant l’accalmie des intempéries.

LIRE AUSSI: Coronavirus : voici ce qu’il faut savoir sur le virus 2019-nCoV

Depuis lundi après la déclaration de sinistre nationale par le président de Madagascar, Andry Rajoelina vendredi, le BNGRC, le seul organisme habilité à recueillir les dons au niveau national a commencé à réceptionner lundi les dons émanant des différentes personnalités physiques et morales.

Personnalités liées avec l’article