Isac Adi (député PDCI) : « 2019 est une année stratégique »

L’ouverture de la session parlementaire 2019 de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire du lundi 1er avril 2019 a vu la participation des députés du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (). Selon , le député de commune située dans le , « 2019 est une année stratégique ».

L’ouverture solennelle de la session parlementaire 2019 de l’Assemblée nationale a vu la présence de la majorité des députés de l’hémicycle dont ceux du PDCI-RDA. « Ce matin nous sommes là, c’est la rentrée parlementaire, une rentrée solennelle qui a vu la participation du chef de l’état, le président de la république. Ce qu’il faut retenir c’est que nous députés PDCI, comme nous l’avons annoncés, cette année est une année stratégique », a déclaré d’emblée Isac Adi, le député du parti d’.

Pour lui, plusieurs dossiers devront être déposés sur la table des députés. Par conséquent : « C’est donc important que les députés que nous sommes, envoyés par nos populations, nous puissions analyser ces projets de loi afin de contribuer au développement de ce pays ».

A lire aussi : Assemblée nationale : Soro boycotte Ouattara

A l’en croire, il y a le projet de loi sur la réforme de la CEI, qui est quand même un projet de loi très important, ensuite le projet de loi sur la famille, la femme, sur la filiation. De ce fait selon lui, il était important de ne pas pratiquer la politique de la chaise vide, mais de venir participer aux débats et de contribuer essentiellement à l’avancée du pays.

Aussi, a-t-il ajouté : « Nous avons dit que le PDCI est maintenant dans l’opposition, mais nous ne comptons pas faire une opposition de la chaise vide. Nous voulons contribuer au débat et participer effectivement au renforcement de la démocratie dans notre pays ».

Le chef de l’Etat a pris part à cette session parlementaire, au cours de laquelle il a déclaré qu’il nommerait bientôt 33 sénateurs, qu’il n’enverrait plus d’Ivoiriens à la CPI, que toutes les victimes de la crise post-électorale seront indemnisées… Quant à l’ex-président de l’institution, , il a brillé par son absence dans l’hémicycle.

Prince Beganssou



Personnalités liées avec l’article