Assemblée nationale : Soro boycotte Ouattara

Alassane Ouattara à l'assemblée nationale le 1er avril 2019, entourée d'Amadou Soumahoro, Amadou Gon Coulibaly, Daniel Kablan Duncan et Jeannot Ahoussou-Kouadio
Alassane Ouattara à l'assemblée nationale le 1er avril 2019, entourée d'Amadou Soumahoro, Amadou Gon Coulibaly, Daniel Kablan Duncan et Jeannot Ahoussou-Kouadio

Il était le grand absent de la rentrée parlementaire. Guillaume Soro boycotte Alassane Ouattara, alors que son successeur Amadou Soumahoro faisait sa première sortie officielle ce lundi 1er avril 2019.

Le Président Alassane Ouattara a pris part, ce lundi 1er avril 2019, à la cérémonie solennelle d’ouverture de la session ordinaire 2019 de l’Assemblée nationale. Les députés au grand complet étaient présents. De Pascal Affi N’Guessan (FPI), à Maurice Kakou Guikahué (PDCI), en passant par Sess Soukou (pro-Soro). Une absence remarquable toutefois : celle de Guillaumé Soro, occupé à sa pré-campagne dans le septentrion ivoirien.

A lire aussi. Soro à Boniérédougou : « On a soutenu Alassane au moment où il ne savait pas qu’il pouvait être député en Côte d’Ivoire »

Depuis samedi, l’ex-président de l’Assemblée nationale visite hameaux et villages du Nord ivoirien et assène ses coups. « Eux, ils ont choisi le bon moment pour aimer Alassane. Mais nous qui sommes loyaux fidèles, nous qui nous sommes engagés par conviction, nous, on a choisi Alassane au moment où il ne savait même pas qu’il pouvait être député en Côte d’Ivoire. C’est à ce moment que nous, on l’a soutenu. Nous n’avons pas attendu qu’il devienne Président pour courir maintenant oui monsieur le président, oui monsieur le Président », a-t-il attaqué les « laudateurs » du RHDP, à Boniérédougou.

Pour sa part, le Chef de l’Etat a adressé ses vives félicitations à Amadou Soumahoro élu début mars, après la démission forcée de Soro. Il a réitéré « la volonté du gouvernement d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des Ivoiriens à travers la mise en œuvre du Programme social du gouvernement » et a lancé un appel à « la paix, à la cohésion sociale et au rassemblement pour bâtir une Nation moderne, modèle et prospère ».

Elvire Ahonon

Personnalités liées avec l’article