Kandia Camara sur la tombe de la mère Gbagbo

La ministre a salué le samedi 22 juin 2019, la mémoire de la défunte mère de , décédée en octobre 2014.

Marraine d’une cérémonie d’hommage aux femmes des cantons Nékédi et Zédi, dans la sous-préfecture de Bayota, Mme Kandia Camara, accompagnée de la chefferie traditionnelle, s’est inclinée samedi sur la tombe de à , à 32 km de Gagnoa, avant de s’entretenir à huis clos avec les membres de la famille.

“s’ils n’avaient pas accepté, nous ne serions pas allés dans la résidence de leur maman”

Au nom de cette famille, le chef du village, , a salué le geste du gouvernement et exprimé le souhait de voir son fils, Laurent Gbagbo, en liberté conditionnelle en Belgique, “être libre de rentrer dans son pays”.

A LIRE AUSSI : Camara Loukimane, pro-Soro:  » Gbagbo est l’un des plus illustres fils que la Côte d’Ivoire ait jamais produit après Houphouët »

“Mes chères sœurs de Blouzon, grâce à votre invitation, quelque chose que certains auraient du mal à croire, vient de se produire en Côte d’Ivoire, ici à Blouzon”, a annoncé la ministre Kandia Camara.

Kandia Camara sur la tombe de la mère Gbagbo

Elle a ajouté que le fait que les ministres , et elle, toutes membres du gouvernement, aient pu se rendre sur la tombe de la mère de l’ex-président Laurent Gbagbo, pour saluer sa mémoire et présenter les condoléances du président , de la Première dame, du Premier ministre et de l’ensemble du gouvernement est un fait “extraordinaire” et dénote que “la vraie réconciliation” vient de se produire.

Elle a dit ses remerciements aux enfants de la défunte qui, “s’ils n’avaient pas accepté, nous ne serions pas allés dans la résidence de leur maman”.

Kandia Camara a fait un don “spécial” de quatre millions FCFA à la famille.