Côte d’Ivoire: La Peste Porcine Africaine (PPA) détectée à Bouaflé et Songon

Élevage de porcs en Côte d'Ivoire
Élevage de porcs en Côte d'Ivoire © Crédit photo DR

Le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques informe la population de la résurgence de la Peste Porcine Africaine (PPA) dans les localités de Bouaflé et Songon.

Des cas de mortalités suspectes chez les porcs ont été signalés le 1er et le 8 mai 2024, respectivement. Des analyses menées par le Laboratoire National d'Appui au Développement Agricole (LANADA) ont confirmé la présence du virus de la PPA le 10 mai 2024.

Il s'agit de la deuxième résurgence de la PPA en 2024. Cette maladie hautement contagieuse affecte les porcs domestiques et sauvages, avec un taux de mortalité pouvant atteindre 100% dans les élevages.

La PPA représente une menace majeure pour la filière porcine ivoirienne. Apparue pour la première fois en 1996, elle a déjà causé la mort de plus de 100 000 porcs et des pertes économiques de plus de 1,8 milliard de FCFA à l'État. Entre 2015 et 2023, cinq épizooties ont coûté 9,2 milliards de FCFA à la filière.

Pour limiter la propagation de la maladie et la circonscrire rapidement, des mesures sanitaires urgentes ont été prises conformément au décret n° 2021-794 du 08 décembre 2021 :

Déclaration d'infection : Arrêtés préfectoraux n°034/PAICAB du 10 mai 2024 et n° 013/RM/DBfle/SG 2 du 10 mai 2024 à et respectivement.

Restriction de mouvements : Interdiction des mouvements de porcs, produits et sous-produits porcins dans les zones concernées.

Abattage sanitaire : Élimination des porcs dans un rayon de 3 km autour des foyers d'infection.

Désinfection : Nettoyage et désinfection des élevages touchés.

Surveillance renforcée : Mise en place d'une surveillance sanitaire accrue dans les zones à risque.

L rédaction vous conseille

Le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques rassure les éleveurs que les porcs abattus dans le cadre des mesures sanitaires feront l'objet d'une indemnisation conformément au décret n°2022-352 du 01 juin 2022.

Il est important de rappeler que la PPA est une maladie à déclaration obligatoire. Tout cas de mortalité suspecte chez les porcs doit être signalé aux autorités compétentes.

La PPA n'est pas transmissible à l'homme. Cependant, la viande et les produits porcins issus d'animaux infectés seront détruits pour briser la chaîne de transmission du virus.

Le Ministère met tout en œuvre pour éradiquer les foyers de PPA et protéger le cheptel porcin ivoirien.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Otoufo Yao Sakiel Yayra, gardien de but de l'Alliance FC de l'Indénié

Ligue 3 ivoirienne : Décès du gardien de but de l’Alliance FC de l’Indénié après un choc lors d’un match

Robert Beugré Mambé lors 21ème AG de l'AFERA le 13 mai 2024

21ème AG de l’AFERA : Mambé plaide pour des mécanismes de financement innovants pour des routes africaines durables