Les vérités du corps préfectoral à Ouattara : « Posons des actes forts allant dans le sens de la réconciliation »

Le corps préfectoral a dit ses vérités au président Ouattara en usant de langage diplomatique

Rencontre Ouattara corps préfectoral de Côte d’Ivoire. Les vérités du corps préfectoral à Ouattara : « Posons des actes forts allant dans le sens de la réconciliation ». C’était hier jeudi 12 avril 2018. 

C’est Georges Gombagui Gueu, préfet de la région de la Bagoué qui a été choisi par ses pairs, pour être le porte-parole, au cours de la rencontre voulue par le Chef de l’Etat (après des rumeurs d’intention de grève, du corps préfectoral) et organisée à l’initiative du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.

Le préfet Gombagui Gueu, porte-parole du corps préfectoral

Le décor de cette rencontre planté par le ministre Sidiki Diakité, il est revenu au porte-parole de porter les nouvelles du pays profond au président de la République Alassane Ouattara. « Les membres du corps préfectoral voudraient saisir l’occasion de la rencontre de ce jour pour vous rendre compte de l’état d’esprit actuel des populations sur divers sujets d’intérêt national. Il s’agit notamment de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, du civisme, de la sécurité et la lutte contre le terrorisme, du foncier rural et urbain, de l’orpaillage clandestin, des conflits agriculteurs-éleveurs », a entamé le préfet Gombagui Gueu, usant de l’habituel langage diplomatique du corps préfectoral.

« L’exigence de la préservation des acquis, nécessite que des actes forts allant dans le sens de la réconciliation nationale soient posés par chacun des Ivoiriens »

Abordant le volet politique, toujours avec subtilité, le porte-parole a asséné: « L’exigence de la préservation des acquis, nécessite que des actes forts allant dans le sens de la réconciliation nationale soient posés par chacun des Ivoiriens, tout comme vous le faites déjà vous-même : encouragement au retour des exilés, dégel des avoirs, liberté d’expression et de mouvement ».

Vérités préfectorales

Pour lui, « les populations attendent que tous les acteurs politiques acceptent votre main tendue et s’inscrivent résolument dans le processus de réconciliation qui ne saurait faire l’économie de la justice et de la réparation des dommages subis. Toutefois la réconciliation nationale pourrait être consolidée davantage par le pardon que vous pourriez éventuellement, dans la forme juridique appropriée, accorder à certains de vos compatriotes dont les responsabilités auraient été probablement déterminées par la justice. Ce pardon qui pourrait prendre une forme d’amnistie serait une mesure historique et salutaire traduisant votre vision de vivre ensemble et votre grande magnanimité ».

« Les membres du corps préfectoral pensent que la transformation de vos concitoyens ne pourra s’opérer que par l’éducation »

Le président Ouattara et le corps préfectoral

« Nous saisissons cette opportunité pour rappeler à nos compatriotes à regagner leur pays comme de nombreux d’autres l’ont déjà fait (…) Les autorités préfectorales observent que de tels comportements (incivisme) sont devenus récurrents dans notre pays. C’est pour cette raison que les membres du corps préfectoral se sont réjouis de votre récente adresse à la nation, sur la question de l’incivisme et des mesures prises pour y remédier. Les membres du corps préfectoral pensent que la transformation de vos concitoyens ne pourra s’opérer que par l’éducation et par des campagnes de sensibilisation touchant toutes les couches sociales de notre pays. Quant aux sanctions aux manquements, elles doivent être lourdes et exemplaires ».

« Les membres du corps préfectoral vous réaffirment leur engagement ferme à traduire sur le terrain l’ensemble de votre adresse en sensibilisant les populations et en veillant sur l’application stricte des lois et des règlements qu’exige le comportement civique dans un Etat moderne ».

Propos retranscrits par Prince Beganssou

A lire aussi :

Insécurité : le domicile d’une sous-préfet attaqué à Boli, son époux grièvement blessé

Personnalités liées avec l’article