Libération conditionnelle de Gbagbo : Bensouda n’exclut pas de faire encore appel mais « prend acte »

Fatou Bensouda, procureure de la CPI


La Cour pénale internationale a décidé ce vendredi 1er février 2019, la libération sous conditions de et Charles Blé Goudé. L’ex-président ivoirien et l’ancien ministre ont été acquittés le 15 janvier de crimes contre l’humanité commis lors des violences postélectorales de 2010-2011. n’exclut pas de faire encore appel. Ci-dessous la déclaration du procureur de la .

« Nous prenons acte de la décision de la Chambre d’appel. L’accusation était disposée à accepter la mise en liberté sous certaines conditions. Il s’agit de veiller à ce que messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé se représentent devant la Cour si leur procès devait se poursuivre.

L’accusation peut toujours faire appel de la décision du 15 janvier d’acquitter messieurs Gbagbo et Blé Goudé des graves accusations portées contre eux.

A lire aussi : Gnamien Konan aux partis de la gauche : « Bédié a lancé un appel, rejoignons-le, on réglera les problèmes de partis après »

À ce stade, l’équipe de l’accusation attend toujours que les juges de la Chambre de première instance I communiquent leur décision écrite accompagnée des motifs juridiques justifiant leur décision d’acquittement.

Ce n’est qu’après un examen et une analyse approfondis de ces motifs que mon bureau va décider ou non d’interjeter appel.

Personnalités liées avec l’article