Mali: au moins 25 soldats tués lors d’une attaque des djihadistes

Au , moins 25 soldats maliens ont été tués lors d’une attaque dans la nuit du lundi 30 septembre au mardi 1er octobre 2019, par les djihadistes.

Au cours de ces combats, les djihadistes ont perdu 15 des leurs. Il s’agit d’un des coups les plus durs essuyés depuis des mois par l’armée malienne mais aussi par la force des pays du (Mali, , , et ), dont relève l’un des bataillons maliens attaqué lundi.

L’armée malienne est cependant parvenue à reprendre et conserver le contrôle des positions attaquées à Boulkessi et à Mondoro. Le gouvernement a expliqué que les combats se poursuivaient et qu’une opération d’envergure des forces maliennes et  burkinabè appuyées par la force française antidjihadiste “Barkhane” était en cours pour neutraliser les assaillants.

LIRE AUSSI: Mali: trois soldats maliens tués dans une attaque

Les forces maliennes n’avaient pas connu un tel bain de sang depuis le 17 mars, quand une attaque djihadiste contre un camp de l’armée à Dioura (Centre) avait fait près de 30 morts.

Personnalités liées avec l’article