MFA congrès interdit ? Sinan Bakary répond à Siaka Ouattara et donne des précisions

Azoumana Moutayé compte bien maintenir son congrès à Yamoussoukro
Azoumana Moutayé compte bien maintenir son congrès à Yamoussoukro

congrès interdit et par qui ? , vice-président d’Azoumana Moutayé, répond à . « Le congrès de aura bel et bien lieu », a-t-il dit, lors d’une conférence de presse ce mercredi 16 mai 2018, au siège du Mouvement des forces d’avenir () à Angré Mahou. Une conférence, animée par Sinan Bakary, vice-président dudit parti qui a tourné autour du 2ème congrès extraordinaire qui aura lieu le 19 mai 2018 à Yamoussoukro.

Face à la presse, Sinan Bakary, a laissé entendre leur engagement à tenir leur congrès. L’homme politique a voulu lever le voile sur le doute qui semble planer sur celui-ci : «  Le congrès ne se tiendra pas sur une journée entière. Puisque nous allons arriver le vendredi, nous aurons donc des travaux en commissions, ce qui nous permettra de préparer un certain nombre de choses. Donc, il se tiendra du vendredi 18 au samedi 19 mai 2018 ».

A lire aussi. Crise au MFA, Azoumana Moutayé passe à l’offensive : « La plupart des dissidents n’ont pas de niveau »

Poursuivant, il a insisté sur la sécurité de l’événement : « La sécurité fait partie de l’organisation. Les questions sécuritaires ne sont pas dévoilées, mais nous avons cela en conscience, nous avons déjà un plan sécuritaire, je pense qu’au fil des informations que nous aurons, nous prendrons des dispositions de façon particulière. Ce congrès doit se tenir et pour sa réussite nous devons mettre un accent particulier sur l’aspect sécuritaire, nous n’allons pas négliger ce volet ».

« Au niveau d’Abidjan, tous les sièges sont sollicités pour que nous puissions travailler la main dans la main puisque, ce que nous allons faire, c’est en complément de tout ce qui est fait pour la construction et la consolidation du parti unifié »

Par ailleurs, parlant de l’assurance qu’ils ont pour l’accord des autorités pour la tenue de ce congrès, il a déclaré en réponse à Siaka Ouattara : « L’accord des autorités est déjà requis au niveau de Yamoussoukro. Nous sommes aussi membre du parti unifié le qui est en train de se projeter, donc nous pensons que nous avons le devoir politique de ratifier le texte du parti unifié. C’est une activité que nous menons en toute légalité. Nous ne pensons pas qu’il y a un problème particulier quant à son organisation et surtout à son interdiction. Nous avons toutes les certitudes que cette manifestation ne sera pas interdite.

Sinan Bakary et Siaka Ouattara
Sinan Bakary et Siaka Ouattara

MFA congrès interdit ?

Au niveau des invités conviés à ce congrès, il a indiqué : « C’est le congrès, déjà les membres statutaires, ce sont les congressistes qui sont nos délégations et secrétaires de section. Nous avons environ 5566 qui sont attendus, nous projetons 3500 arrivées. C’est un évènement majeur donc, la phase qui concerne la cérémonie d’ouverture, nous avons convié des autorités si bien administratives que coutumières et  des sympathisants du parti. Cet ensemble d’invités va constituer le lot de 500 invités qui pourront être à la cérémonie d’ouverture ».

« Des invitations ont été adressées à tous les partis alliés du RHDP, pour le moment aucune invitation n’a été déclinée. Nous pensons que ces personnes seront représentées à ce congrès. A Yamoussoukro, toutes les organisations RHDP sont présentes. Au niveau d’Abidjan, tous les sièges sont sollicités pour que nous puissions travailler la main dans la main puisque, ce que nous allons faire, c’est en complément de tout ce qui est fait pour la construction et la consolidation du parti unifié. Nous estimons que tous les alliés pourront être présents pour apporter leur soutien », a-t-il précisé.

Prince Beganssou

« Le congrès d’Azoumana Moutayé n’aura pas lieu à Yamoussoukro », prévient Siaka Ouattara