Nigeria: la fièvre jaune fait 16 morts à Ebonyi

Selon un responsable local, une épidémie de la fièvre jaune a fait 16 morts dans l’Etat d’Ebonyi, dans le sud-est du Nigeria.

Cette épidémie apparue à Ebonyi depuis le 15 juillet n’a été constatée que dans une communauté rurale, a déclaré , un secrétaire permanent à la santé dans cet Etat.

Les experts de santé, y compris le Centre pour le contrôle des maladies du Nigeria, sont intervenus au cours des deux dernières semaines, dans le but d’enrayer cette épidémie de fièvre, a indiqué M. Achi. Parmi les mesures prises jusqu’à présent par les responsables de santé locaux pour enrayer la propagation de l’épidémie figurent une sensibilisation adéquate de la population pour que les gens se fassent soigner dans des hôpitaux au lieu d’utiliser des remèdes de plante locaux, a indiqué ce responsable.

A LIRE AUSSI : Épidémie de fièvre jaune: aucun cas décelé depuis juillet à Abidjan

La plupart des victimes se font soigner par des herboristes, ce qui explique la propagation rapide de la maladie, a-t-il observé. « Il est également important que les gens soient conscients des événements autour d’eux car cette maladie pourrait être difficile à enrayer si elle s’était propagée dans les centres urbains », a-t-il dit.

Le virus de la fièvre jaune se transmet par la piqûre de moustiques infectés appartenant le plus souvent au genre Aedes Aegypti, que l’on trouve dans les régions tropicales et subtropicales.

A LIRE AUSSI : Nigeria: 5 pasteurs enlevés par des hommes armés

Cette maladie se manifeste par une fièvre typhoïde, enter autres symptômes. Si elle n’est pas détectée à temps, elle infecte le sang des victimes qui risquent par suite de souffrir des défaillances rénales et des comas.