Patrick Achi nommé ministre chargé des Relations avec les institutions par intérim

Patrick Achi nommé ministre chargé des Relations avec les institutions, par intérim
Patrick Achi nommé ministre chargé des Relations avec les institutions, par intérim

Le communiqué a été rendu public tard dans la nuit de mercredi 02 mai 2018. : Patrick Achi nommé ministre chargé des Relations avec les institutions par intérim. Il remplace à ce poste Jeannot Ahoussou-Kouadio, devenu président du sénat.

Patrick Achi nommé ministre chargé des Relations avec les institutions, par intérim
Patrick Achi nommé ministre chargé des Relations avec les institutions, par intérim

« Le président de la République Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara a procédé, ce mercredi 2 mai 2018, à la signature d’un décret portant intérim du ministre chargé des Relations avec les institutions.

A lire aussi : « La misère n’est plus à nos portes, elle est entrée dans nos foyers » (Ekissy Achi)

Ainsi, monsieur Patrick Achi, ministre, secrétaire général de la présidence de la République, est nommé ministre chargé des Relations avec les institutions par intérim ». Le communiqué est signé de Fidèle Sarassoro, directeur de cabinet d’Alassane Ouattara.

Le nom de Patrick Achi revient de plus en plus, dans le ticket présidentiel que souhaite adouber Alassane Ouattara, pour le compte du PDCI

Patrick Achi nommé depuis 2000

Patrick Achi, 63 ans le 17 novembre prochain, demeure secrétaire général de la présidence, poste qu’il occupe depuis janvier 2011. Pendant de longues années (dix ans précisément), ce cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI d’Henri Konan Bédié) a occupé le poste de ministre des Infrastructures économiques (octobre 2000 à février 210) sous Laurent Gbagbo. A l’avènement de Ouattara, il a retrouvé ce portefeuille et l’a conservé durant sept ans (décembre 2010 à janvier 2017).

Le nom de Patrick Achi revient de plus en plus, dans le ticket présidentiel que souhaite adouber Alassane Ouattara, pour le compte du PDCI, qui n’est pas son parti. Il viendrait en troisième position après le vice-président Daniel Kablan Duncan qui entretient des rapports difficiles avec le premier ministre Amadou Gon Coulibaly (dauphin préféré de Ouattara) et le président du sénat Jeannot Ahoussou-Kouadio.

Emmanuel Gautier

Le groupe parlementaire PDCI dit non à Duncan et au Forum des houphouëtistes

Personnalités liées avec l’article