Exclusif / Universités de Cocody et d’Abobo-Adjamé : Amphithéâtres le jour, dortoirs la nuit

A l'université de Cocody, certains amphithéâtres sont transformés en dortoir la nuit
A l'université de Cocody, certains amphithéâtres sont transformés en dortoir la nuit

L’ de Cocody (Abidjan) est transformée en dortoir fermée, à la tombée de la nuit, à cause du manque de chambre dans les cités universitaires. Visite dans ces amphithéâtres du jour, transformés en dortoirs la nuit. Université de Cocody amphithéâtre dortoir.

Quatre cités universitaires sur douze ont été réhabilitées trop peu pour accueillir les étudiants. En plus des cours reçus, les amphithéâtres de l’université Félix Houphouët Boigny servent de dortoir pour les étudiants une fois la nuit tombée.

A l'université de Cocody, certains amphithéâtres sont transformés en dortoir la nuit
A l’université de Cocody, certains amphithéâtres sont transformés en dortoir la nuit

A lire aussi : Université de Daloa : « Les étudiants qui vont en stage sont ceux qui ont des affinités avec les chefs »

Après les cours, chacun s’affaire à baisser sa moustiquaire sur la table banc afin de passer la nuit. La plupart ne savent pas où passer la nuit. Nombreux parmi eux n’ont pas de tuteurs. C’est le même scénario à l’ d’abobo et dire qu’elles ont été réhabilitées à 110 milliards de FCFA.

« comme toujours les autorités ministérielles ont fait des promesses et pris des engagements qu’elles n’ont pas respecté »

En de trouver des solutions à cette situation la Fédération scolaire et universitaire () avait lancé un mot d’ordre de grève le 28 mai 2018. Selon le premier responsable Assi Fulgence Assi, « comme toujours les autorités ministérielles ont fait des promesses et pris des engagements qu’elles n’ont pas respecté ».

L’on se souvient que cette manifestation avait été violemment dispersée par la police. Treize étudiants avaient été arrêtés et écroués à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) avant d’être relaxes le 2 juillet 2018 parce que l’organisation estudiantine menaçait de marcher sur la présidence de la république.

Karina Fofana

La Fesci fait plier le gouvernement : Les étudiants arrêtés libérés à la veille de la marche sur la Présidence