Xénophobes en Afrique du Sud – Macky Sall: « j’invite à l’apaisement »

Face aux violences xénophobes en cours en , le président sénégalais appelle à l’apaisement des peuples et pays africains.

« Les incidents en cours en Afrique du Sud nous interpellent tous. Pour l’unité du continent et par respect à la sagesse africaine, j’invite à l’apaisement entre pays et peuples africains », a déclaré Macky Sall sur tweeter.

La ville de Johannesburg a connu ces derniers jours une vague de violences xénophobes qui ont causé la mort d’au moins 7 personnes, selon des médias.

Ces violences dirigées contre des Africains ont suscité de nombreuses réactions d’indignations sur les réseaux sociaux.

Le président Sud-africain a jugé, mardi, ces violences ‘’inacceptables’’, une réaction.

A LIRE AUSSI : Corruption: Aliou Sall, le frère de Macky Sall démissionne de la Caisse des dépôts et consignations

Ce mercredi, le Nigéria a haussé le ton, condamnant les attaques contre ses ressortissants. Des mouvements de colère ont éclaté contre les intérêts sud-africains dans plusieurs villes du pays, selon des médias.

Sur tweeter, le président de la Commission de l’ (UA), , a condamné ‘’avec la plus grande fermeté les actes de violence commis en Afrique du Sud contre les ressortissants de pays africains incluant le pillage et la destruction de leurs bien’’.

A LIRE AUSSI : Violences de Béoumi : un proche du maire et un chef de village interpellés

Tout en saluant les mesures déjà prises par les autorités sud-africaines notamment les arrestations de certains criminels, le président Faki a appelé dans un communiqué à ce que des mesures préventives soient prises pour protéger la vie des personnes et leurs biens, veiller à ce que les auteurs de ces actes soient traduits en justice et que des réparations soient accordées aux victimes.

Il a réitéré l’engagement continu de la Commission de l’Union africaine à travailler avec le gouvernement sud-africain, pour s’attaquer aux causes profondes de ces actes afin de promouvoir la paix, la concorde et la solidarité africaine.

A LIRE AUSSI : Tension en Afrique du sud: le Nigéria rappelle son ambassadeur

L’Afrique du Sud, première puissance industrielle du continent, est souvent en proie à des violences xénophobes exacerbées par le chômage et la pauvreté.

Ces violences ont fait 7 morts en 2015, à Johannesburg et à Durban et 62 morts en 2008 dans tout le pays, note-t-on.

Personnalités liées avec l’article