Décès d’Aboudramane Sangaré : Son médecin traitant (FPI) rompt enfin le silence

A la suite du décès d’ le samedi 3 novembre 2018, Professeur Maurice Gnagne Yadou, son médecin traitant a produit un communiqué, pour blanchir la clinique où est survenu le décès, sans entrer dans les détails des circonstances de la disparition de l’illustre baron du Front populaire ivoirien ().

« Je viens, en ma qualité de Camarade, de Vice-président du FPI et collaborateur du Président Abou Dramane Sangaré, mais aussi et surtout de médecin qui l’a de tout temps suivi, rassurer les militantes et les militants du FPI, ainsi que l’ensemble de la population ivoirienne d’ici comme d’ailleurs, que rien ne s’est passé comme cela est évoqué sur les réseaux sociaux », déclare Maurice Gnagne Yadou, médecin traitant du président par intérim du FPI.

A lire aussi : Voici le mal qui a emporté Aboudramane Sangaré : Récit de ses dernières heures

Le praticien qui est aussi membre influent du FPI, rappelle qu’il a même pu constater chez l’équipe médicale de la clinique « un professionnalisme et une disponibilité sans faille dans le suivi et la gestion des troubles qu’a présentés notre président et qui l’ont malheureusement emporté ».

Une polémique entretenue par des « Gbagbo ou rien » (GOR) sur les réseaux sociaux, avait éclaté au lendemain de la mort de ce membre fondateur du FPI. Des accusations contre la clinique où il est décédé, ont succédé des soupçons contre son propre médecin traitant, qui espère ainsi mettre fin à des rumeurs.

Exclusif / Aboudramane Sangaré : Son interview-testament que vous n’avez jamais lu ! (Acte 1)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici