La FIF de Sidy Diallo: La grande dégringolade !

Sidy Diallo, président de la FIF
Sidy Diallo, président de la FIF
La Fédération ivoirienne de football () est  dans de beaux draps en ce moment. Nous en voulons pour preuve l’audit commandé par la Fédération internationale de football association () suite à la plainte de certains propriétaires de clubs. FIF sous
Affaire « Audit judiciaire de la Fifa » Football ivoirien : la dégringolade Au moment où le monde du football s’apprête à offrir au monde entier d’intenses moments de plaisirs et d’émotions, la Côte d’Ivoire footballistique, elle, continue de nous montrer une image, l’une des plus hideuses de son histoire.
Le spectacle actuel qu’offrent les acteurs du monde du football ivoirien et particulièrement les dirigeants de la Fif et son président Sidy avec cette affaire d’audit judiciaire de la Fifa confirme bien que notre football continue sa dégringolade. On se bat au chevet du football malade, comme si l’humiliation du non- qualification des Eléphants à la Coupe du Monde n’était pas assez pour ces nombreux Ivoiriens friands de football. Depuis 2006, les Eléphants ont habitué la Côte d’Ivoire à ce prestigieux rendez-vous mondial du football.

« Au lieu d’avoir le profil bas, c’est encore eux qui se jouent au ’’ django’’ face à la faîtière mondiale du football (la Fifa) »

A pareil moment, partout en Côte d’Ivoire, on ne parlait que de Mondial. On s’apprêtait à vibrer au rythme de ce rendez-vous où la seule présence des Eléphants suffisait au bonheur des Ivoiriens. Aujourd’hui, combien sont nos compatriotes qui savent que la Coupe du Monde aura lieu en Russie dans quelques petites semaines ? Mais diantre ! Ceux qui nous privent de cette importante rencontre du foot n’ont même pas honte de nous laisser dans cet état. Au lieu d’avoir le profil bas, c’est encore eux qui se jouent au ’’ django’’ face à la faîtière mondiale du football (la Fifa).

Fif sous Sidy Diallo: L’audit va éclabousser et mettre à nu beaucoup de choses

Une affaire entre dirigeants qui pouvait pourtant se régler si l’orgueil n’avait pas été la chose la mieux partagée. Aujourd’hui, nous voici exposés à la place publique. Car ne nous blaguons pas. Ce qu’on pouvait éviter hier va malheureusement nous atteindre. L’audit va éclabousser et mettre à nu beaucoup de choses que l’opinion ignorait. La Fifa prendra à coup sûr des sanctions.
Conséquence, le football ivoirien va reculer de dix ans sur tous les plans. Surtout que déjà le classement Fifa nous ramène à la 15è position au plan africain. Un signe palpable que le football ivoirien connait un malaise. La Fif et Sidy, les premiers responsables Aujourd’hui, avouons-le, la Fédération ivoirienne de football est le premier responsable de ce qui arrive au football ivoirien.

« on constate que depuis la présence de Sidy Diallo à la tête de l’instance fédérale, on assiste à trop de conflits »

Car, on ne le dira jamais assez. La qualité première d’un président de Fédération, c’est d’abord comme l’indique le mot, c’est de pouvoir fédérer toutes les énergies autour de lui. Or, à regarder sans passion, on constate que depuis la présence de Sidy Diallo à la tête de l’instance fédérale, on assiste à trop de conflits.
Beaucoup d’amis et de partenaires l’ont lâché en chemin. Des présidents de clubs, et non présidents d’équipes, (la différente est nette, comme le disait un confrère) dont la preuve de leur compétente se traduit par le bon comportement de leurs clubs au plan local, lui ont toujours montré qu’ils n’étaient pas sur la bonne voie. Hélas, le président de la Fif a toujours pris pour des « ennemis » ceux qui ont le courage de lui dire la vérité. Hélas, mille fois hélas.