Paulin Danho sur France 24 : « Le PDCI est aujourd’hui dirigé par un groupuscule sans légitimité »

Paulin Danho sur france 24 le vendredi 9 novembre 2018
Paulin Danho sur france 24 le vendredi 9 novembre 2018

Le ministre était sur le plateau de la Chaîne de télévision France 24. Il s’est exprimé sur vendeurs d’illusion qui profitent des filières sportives pour organiser des immigrations clandestines et aussi son appartenance au Rassemblement pour la démocratie et la paix ().

Vous avez mis en garde des personnes qui se font passer pour des athlètes ivoiriens pour être au final candidat à l’immigration clandestine. Est-ce que cela arrive souvent en Côte d’Ivoire?

La Côte d’Ivoire est un pays très jeune. 77% de la population à moins de 35 ans. El te gouvernement de Côte d’Ivoire veut faire du sport un des pilier de l’émergence. Et le sport doit devenir une rampe de lancement pour les jeunes. Mais malheureusement, nous avons des vendeurs d’illusion qui profitent des filières sportives pour organiser des immigrations clandestines.Nous avons sur instruction du premier ministre , pris des mesures drastiques pour mettre fin à ce fléau.

Ces vendeurs d’illusion sont-ils au sein de la fédération? Comment cela se passe-t-il ?

Ils sont un peu partout. Ce sont des zones mafieuses. Sur instruction du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, nous avons mis en place des mécanismes drastiques pour contrôler les sorties de nos sportifs ivoiriens.

A lire aussi : Urgent / PDCI : 17 personnalités dont les ministres Paulin Danho et Amédé Kouakou exclues pour « insoumission »

La coupe d’Afrique 2019 devrait se tenir normalement au Cameroun mais il y a quelques polémiques sur le retard de livraison des stades notamment. Quelle est votre position?

La Côte d’Ivoire est de retour dans le concert des nations. Vous vous rappelez que sous le leadership du président , hier la Côte d’Ivoire a organisé les jeux de la francophonie avec brio et demain en 2012, ce sera la CAN en Côte d’Ivoire. En ce qui nous concerne, nous avons mis un comité d’organisation en place qui est prêt sous le pilotage du premier ministre.

Et ce comité de pilotage travaille avec un COCAN. Nous avons mobilisé en ce qui nous concerne 200 milliards de francs pour réaliser les infrastructures sportives et l’hébergement environ 300 millions d’Euros et cela se passe très bien.

Vous regardez l’évolution de votre équipe pour la CAN 2019 ?

Oui bien sûr nous avons un match contre la Guinée le le dimanche 18 et nous souhaitons qualifiés les éléphants pour le bonheur des ivoiriens.

Est-ce que vous faites partie de ces ministres qui ont été écartés du  parce que membres de la coalition RHDP comme l’avait annoncé?

Les élections du 13 octobre ont été un baromètre pour la classe politique ivoirienne. Les Ivoiriens sont sortis massivement et ont décidé que le RHDP (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix) est la principale force politique de notre pays. Un parti qui a aujourd’hui un encrage national, sur toute l’étendue du territoire national. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, en passant par le centre. Moi qui suis élu d’Abidjan, je puis vous le dire aujourd’hui, le RHDP est majoritaire à Abidjan avec les 2/3 des communes.

Pourquoi vous vous présentez avec la « double étiquette » PDCI-RHDP si vous parlez du RHDP comme force ? Quelle est force politique aujourd’hui ?

Aujourd’hui les choses sont claires. Ces élections ont été un moment de grande clarification pour la Côte d’Ivoire. Le RHDP, à l’origine, est né de la volonté du président Henri Konan Bédié et du président Alassane Ouattara, de rassembler tous les fils et les héritiers d’Houphouet-Boigny, pour en faire une force de stabilité pour le développement de la Côte d’Ivoire.

Malheureusement, comme vous le constatez ces derniers temps, le PDCI dans sa version anti-houphouétiste, a décidé de faire bande à part. Ces dernières élections ont montré carrément que nous qui avons fait le choix de rester dans la dynamique unitaire, sommes majoritaires et envisageons l’avenir avec beaucoup de sérénité.

 Vous êtes 100% RHDP ou 50% ? Quelle étiquette pour les élections de 2020, allez-vous soutenir un candidat RHDP ou un candidat PDCI ?

Les choses sont claires pour nous. Aujourd’hui, les choses auraient été beaucoup plus simples si le président Henri Konan Bédié n’avait pas écouté le groupuscule qui notre direction, la direction du . Un groupuscule d’ailleurs sans légitimité populaire qui tient le et qui le conduit malheureusement vers une défaite. Parce que ces élections ont démontré clairement que le PDCI dans sa version anti RHDP a échoué.

Donc vous vous détachez du bureau central du PDCI ?

Nous sommes restés en l’état. Nous sommes militants houphouétistes. Nous pensons que la dynamique unitaire est celle-là qui peut garantir l’avenir de la Côte d’Ivoire.

Cette dynamique est le RHDP, elle n’est plus le PDCI ?

Cette dynamique est claire. Elle est portée aujourd’hui par une vision très claire, un leadership très fort du président Alassane Ouattara. Elle est portée par des militantes et militants ivoiriens qui ont besoin de stabilité, qui ont besoin que la Côte d’Ivoire se construise autour de valeurs de paix, de stabilité. La Côte d’Ivoire aujourd’hui a trouvé des taux de croissance extraordinaires. Et les Ivoiriens attendent que nous apportions des réponses pragmatiques à leurs préoccupations.

Vous n’avez pas donné de réponse à ma question. Quelle étiquette soutiendrez-vous pour les élections de 2020 ?

Nous sommes dans une dynamiques claire. Nous sommes RHDP. Nous sommes majoritaires, nous avons des hommes de très grande qualité pétris dans l’expérience de servir la Côte d’Ivoire, et c’est dans un mécanisme voulu par nous tous, dans le rassemblement des Ivoiriens. Nous allons choisir le meilleur d’entre nous pour porter les valeurs du RHDP. un Ivoirien sur deux, 50% des Ivoiriens ont voté pour le RHDP, aux dernières élections. Et nous sommes sûrs qu’en 2020, les Ivoiriens vont nous renouveler leur confiance pour que nous continuons à apporter des infrastructures, le développement et la paix à la Côte d’Ivoire.

Retranscription Prince Beganssou

Côte d’Ivoire : Paulin Claude Danho, une autre vision pour le sport, exposée à la RTI

 

 

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici