Adama Bictogo face aux délégués RHDP sur la présidentielle 2020 : « nous n’avons pas le droit de tricher »

Le ministre Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, était face aux délégués du parti le samedi 4 janvier 2020 au Palais de la Culture à Treichville.

Adama Coulibaly a convoqué les délégués départementaux et communaux à un séminaire de formation qui s’est déroulé le samedi 4 janvier 2020 au Palais de la Culture à Treichville. Cette importante rencontre qui a vu la participation de plusieurs membres de la direction exécutive du RHDP a été présidée par le directeur exécutif du parti, le ministre Adama Bictogo.

Selon Adama Bictogo, le RHDP va gagner la présidentielle en octobre 2020, grâce aux délégués départementaux et communaux, « c’est vous qui êtes la force motrice, c’est vous qui êtes la colonne vertébrale. Le parti compte sur vous pour les prochaines élections ».

LIRE AUSSI : Bictogo: « ce que je retiens de Soro, il a été un bon chef rebelle »

« Chacun doit pouvoir donner le meilleur de lui-même car 2020 n’est pas simplement une année. C’est un tournant, c’est le début d’un nouveau cycle. Nous sommes aujourd’hui dans un nouveau cycle de générations, de têtes nouvelles mais les meilleurs sont au RHDP », a-t-il déclaré.

nous n’avons pas le droit de tricher

Avant de motiver ses délégués, « il faut travailler pour la Côte d’Ivoire, il faut être sur le terrain à la rencontre des Ivoiriens car nous n’avons pas le droit de tricher. On ne peut pas tricher avec le peuple, et comme vous êtes des gens de grande probité, alors, il faut vous mettre à la tâche ».

LIRE AUSSI: Saïd Penda: « Soro, un épiphénomène qui a encore du chemin à parcourir »

Le directeur exécutif du RHDP a terminé son discours en annonçant le programme de son parti pour 2020 : « le premier février, quand nous nous retrouverons ici, vous partirez avec l’assurance d’être accompagnés avec les moyens. Le 13 janvier, nous allons présenter nos vœux au président de la République au Palais des Sports. Il y aura des porte-paroles de sections, communaux, départementaux et régionaux. Ils seront choisis sur la base de notre diversité ethnique et religieuse dans toutes les régions du pays ».

Personnalités liées avec l’article