Adjoumani à Maféré: « l’opposition veut se servir de la réforme de la CEI pour créer un problème »

a invité l’opposition a cessé de jouer avec la paix, lors d’une cérémonie d’hommage au Président à .

« Cessons de jouer avec la paix, cessons de ruser avec la démocratie, car il n’y aura pas de place pour le désordre. Les Ivoiriens veulent vivre en paix, ils ne veulent pas que les élections à venir soient une nouvelle occasion de déchirure », a déclaré Adjoumani.

Sur la reformer de la CEI, pour le Porte-parole principal du , se dossier n’est plus d’actualité: « Ce dossier a été totalement vidé et épuisé. Malheureusement, des gens veulent s’en servir pour créer un problème (…) Même l’Union africaine (UA), institution de laquelle relève la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ( CADHP) est satisfaite et a tenu à féliciter le gouvernement. Mais, cette opposition, la même, continue de crier à cor et à cri. Elle refuse de nommer ses représentants qui siégeront à la CEI alors que l’APDH qui a introduit la plainte en 2016 a non seulement siégé jusqu’au bout, mais aussi, elle a désigné son représentant ».

A LIRE AUSSI : Henriette Lagou: « Que Bédié et Gbagbo rencontrent également Ouattara »

« Ici, je voudrais, au nom du Premier ministre, leur adresser un message fraternel : mettons balle à terre et mettons-nous ensemble pour préparer les élections de 2020 », a-t-il lancé.

Personnalités liées avec l’article