Ahoussou-Kouadio: « On ne peut pas vendre le PDCI… »

Jeannot Ahoussou-Kouadio, vice-président du PDCI et probable président du sénat

, vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire ( d’) s’est entretenu avec les secrétaires de section de Djékanou et de Toumodi, dans cette dernière ville, mi-février. Larges extraits de cette rencontre qui est intervenue dans un contexte de gel des travaux du parti unifié de la mouvance présidentielle.

« Je voudrais vous dire de faire confiance au président Henri Konan Bédié pour sa sagesse, pour sa clairvoyance. Bédié ne peut pas vendre le PDCI-RDA. On ne peut pas vendre le PDCI car le PDCI est un patrimoine commun. Le PDCI n’appartient pas qu’au seul PDCI. Le PDCI appartient même au FPI, au RDR et j’en passe. Le PDCI nous appartient tous. C’est un patrimoine national et un patrimoine national, il demeure. C’est notre histoire, il faut l’assumer. L’histoire de ce pays se confond avec le PDCI.

Ayons confiance à Bédié pour son attachement à la paix. Souvent, nous ne le comprenons pas. Que nos sacrifices ne soient pas vains. Alors, faisons confiance au président Henri Konan Bédié ».

Ahoussou-Kouadio : « Le PDCI doit remporter toutes les élections… »

« Occupez le terrain avec le peu de moyens que vous avez. Calmons-nous et faisons confiance à Bédié. Mettons-nous en ordre de bataille. Donc messieurs les délégués, les secrétaires de section, allez parcourir tous les villages et hameaux. Allez donc recenser tous nos parents qui n’ont pas d’extrait de naissance, de documents administratifs. Nous allons avoir la révision de la liste électorale qui aura une incidence sur les élections à venir. La révision de la liste va durer une semaine, donc il faudra sortir tout de suite à l’entame de cette opération.

A lire: Nouveau sénat ivoirien, un recul démocratique de 70 ans ! (ASK)

Pour finir, je voudrais vous dire que le PDCI doit remporter toutes les élections ici à Toumodi. Il faudrait que les échecs connus deviennent un totem pour nous ici à Toumodi. Dans la région du Bélier, tous les postes doivent être remportés par le PDCI-RDA. Car c’est une région PDCI. On ira en RHDP, mais la région est PDCI.

Je voudrais appeler à nouveau à la cohésion et au rassemblement des cadres. Je voudrais appeler tous les cadres à continuer à travailler pour le rassemblement. Car c’est unis que nous sommes forts. Unis, rien ne peut nous déranger ».

Elvire Ahonon

A lire : Guikahué, élections et parti unifié, deux dossiers différents pour le PDCI