Armée et gendarmerie : Les Généraux Sékou Touré et Nicolas Kouakou s’en vont, voici leurs remplaçants

Les Généraux Sékou Touré et Nicolas Kouakou

L’armée et la gendarmerie ivoiriennes auront de nouveaux commandants. Les Généraux Sékou Touré et Nicolas Kouakou doivent faire valoir leurs droits à la retraite ce 31 décembre 2018.

Les deux officiers généraux ont été reçus en audience par le président Alassane Ouattara, le jeudi 27 décembre 2018. Il les a félicités pour leur loyauté et pour le service républicain rendu à la Nation. Né le 1er mai 1956, le Général Sékou Touré qui avait été nommé chef d’Etat-major des armées en janvier 2017, en remplacement du Général Soumaïla Bakayoko ; doit faire valoir ses droits à la retraite, à 62 ans.

A lire aussi. Gl Nicolas Kouakou : « Nous devons trouver des solutions au désamour entre gendarmes et populations »

Quant au Général Nicolas Kouakou, il est né le 6 décembre 1957 et a été nommé commandant supérieur de la gendarmerie, en remplacement du Général Gervais Kouassi, le même jour que le Général Touré, à savoir le 9 janvier 2017. Il a eu 61 ans et aurait pu sans doute, continuer à exercer si le président de la République n’avait pas jugé bon qu’il parte du commandement le même jour que son alter ego de l’armée. Ce qui reste croire qu’il y a une autre raison à éclaircir…

Les deux hommes ont leurs remplaçants déjà connus. Il s’agit pour l’armée du Général Lassina Doumbia, Cema adjoint et commandant des Forces spéciales et pour la gendarmerie, du Général de brigade Alexandre Apalo Touré.

Elvire Ahonon

Personnalités liées avec l’article