Béoumi lutte pour « zéro paludisme en Côte d’Ivoire »

Une opération de démoustication, avec pour slogan « Zéro paludisme en Côte d’Ivoire, je m’engage », se déroule depuis lundi à à l’initiative du PNLP.

Une opération de démoustication, avec pour slogan « Zéro paludisme en Côte d’Ivoire, je m’engage », se déroule depuis lundi à Béoumi sur l’initiative de la direction de coordination du (PNLP) avec l’appui technique de l’entreprise ALM-Afrique de l’Ouest sélectionnée à cet effet et l’Institut national d’hygiène publique ().

Cette opération, qui vise à réduire l’incidence très élevée du paludisme dans cette ville surtout chez les enfants de 0 à 5ans (la tranche d’âge la plus vulnérable) et les femmes enceintes, comporte quatre phases.

LIRE AUSSI: La gendarmerie de Tabou veut mettre fin à l’orpaillage clandestin

Notamment, la phase d’identification des gîtes larvaires (maternité des moustiques), la phase de sensibilisation des ménages exécutée par les agents mobilisateurs, la phase de destruction physique et chimique des gîtes larvaires et la phase d’élimination des moustiques adultes par la fumigation qui consiste à répandre du gaz sous forme de fumée dans l’atmosphère en vue de tuer les moustiques.

Les équipes chargées de conduire cette opération, notamment, celles constituées par les techniciens de l’INHP, parcours les quatre coins de la ville de Béoumi, notamment, les ménages, les rues et les bas-fonds rizicoles pour traiter les flaques d’eau, vider les vieux pneus et bien d’autres objets usés de leur contenue d’eau.

LIRE AUSSI: Duncan à Bongouanou: Ouattara a « permis à la Côte d’Ivoire de réaliser un nouveau miracle économique »

Le secrétaire général de préfecture, Marie Touré Soya, a, au nom du préfet du département de Béoumi, salué l’organisation de cette campagne de démoustication qui, selon elle, est très salutaire pour les populations. Elle a exprimé sa gratitude au ministère de la santé à travers la direction de coordination du PNLP pour cette « initiative louable ».

Pour sa part, Dr. Fofana Diakaridia, entomologiste médical en service à l’INHP, a tenu à rassurer les populations sur la non toxicité des produits biologiques ou chimiques utilisés pour le traitement des gîtes larvaires et la fumigation.

Personnalités liées avec l’article