Bouna : en prison pour avoir filmé le procureur en plein procès

Un homme a été mis aux arrêts, le mercredi 15 janvier 2020, pour avoir filmé avec son portable, le procureur de Bouna, au cours d’une audience.

L’individu venu assister à un procès et assis dans le fond de l’auditoire, enregistrait en mode vidéo le déroulement de l’audience. C’est le procureur qui, lors d’une intervention, l’a longuement fixé et a découvert son geste.

Le procureur a donc intimé l’ordre à la police de le mettre sur le champ, aux arrêts. Son portable a été confisqué en vue de sa destruction. Et une sévère mise en garde a été lancée à toute l’assistance.

LIRE AUSSI: « Si j’ai assumé la rébellion de 2002, ce n’est pas maintenant que je me déroberais »

Le magistrat a publiquement indiqué que la salle d’audience n’est pas un lieu de cinéma, ou cameras et projecteurs sont braqués sans autorisation préalable, avant de souligner que la tenue d’un procès se déroule dans un environnement régi par des règles et des dispositions prévues par la loi.

LIRE AUSSI: Élève tuée à Dimbokro : les 2 policiers arrêtés ne seront pas les seuls, Ange Kessi va également poursuivre le commissaire

Il a donc invité les populations à une bonne conduite aux audiences, une conduite axée sur le respect scrupuleux de ces dispositions.

Personnalités liées avec l’article