Cameroun : des terroristes de Boko Haram se déguisent pour massacrer des pêcheurs

Au Cameroun, Boko Haram a tué une cinquantaine de personnes sur le lac Tchad fin décembre 2019, selon les autorités locales.

Une cinquantaine de personnes ont été tuées lors d’attaques du groupe terroriste Boko Haram sur le lac Tchad fin décembre 2019, selon les autorités locales camerounaises.

Les terroristes, déguisés en commerçants, ont attaqué des pêcheurs. La nouvelle de ces attaques est parvenue avec plusieurs jours de retard car il est difficile de se rendre sur les îles ou de les joindre, a expliqué samedi 4 janvier Ali Ramat, le maire de Darak, dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord, au bord du lac Tchad.

LIRE AUSSI : UE-Magic Tour: le message d’A’Salfo à la jeunesse de Tanda victime et coupable des violences électorales

Les patrouilles militaires ont été suspendues sur le lac, rendant les résidents plus vulnérables aux incursions de Boko Haram, a ajouté M. Ramat.

Les médias locaux ont rapporté que les victimes étaient principalement des pêcheurs camerounais, tchadiens et nigérians, ajoutant que l’attaque était la plus meurtrière depuis plus de deux ans sur le lac Tchad, qui est entouré par ces trois pays, en plus du Niger.

LIRE AUSSI : Soro prévient : « je gagnerai la présidentielle »

Fin décembre 2019, les autorités locales camerounaises avaient confirmé l’enlèvement de 17 pêcheurs sur le lac Tchad par le groupe terroriste, mais il n’est pas certain qu’ils figurent parmi ceux qui ont été tués.

Plus de 2 000 Camerounais ont été tués par Boko Haram dans des attaques dans l’Extrême-Nord du Cameroun depuis 2014, selon les bilans établis par les agences humanitaires citées par la presse locale.

Personnalités liées avec l’article