Cameroun: Julius Ayuk Tabe, leader des séparatistes anglophones condamné à la prison à vie

, le leader des séparatistes anglophones au , a été condamné par le tribunal militaire à la prison à vie le mardi 20 août 2019.

À l’issue d’une audience de près de 15 heures, le verdict est tombé ce mardi à 5h30 du matin, pour un procès ouvert depuis décembre 2018. “Les dix accusés ont été condamnés à la prison à vie pour terrorisme et sécession notamment”, a indiqué l’avocat de l’Etat Me Martin Luther Achet. Une condamnation assortie d’une amende de 250 milliards de francs CFA (381 millions d’euros), à payer au titre du préjudice causé.

L’un des avocats des séparatistes, Me Joseph Fru a dénoncé ce verdict, qu’il taxe de « parodie de justice ». Tandis que les accusés refusent de reconnaître la compétence du tribunal militaire à les juger.

A LIRE AUSSI : Demande de report des élections au Burida, voici les raisons.

Julius Ayuk Tabe est le président autoproclamé de l’Ambazonie, l’Etat que les séparatistes veulent créer dans les deux régions anglophones de l’ouest du Cameroun. En 2016, une partie des habitants des provinces du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avaient commencé à manifester pour demander davantage de reconnaissance de la part de l’Etat central. Face au refus des autorités et à la répression, une partie des séparatistes a pris les armes en 2017. Le conflit entre séparatistes et forces de sécurité a fait près de 2000 morts, selon le centre d’analyses géopolitiques International Crisis Group (ICG).

A LIRE AUSSI : Mahamadou Issoufou dit « non » à un 3ème mandat »

Depuis le début du conflit, plus de 530 000 personnes ont quitté leur foyer, selon des chiffres de l’ONU.

Personnalités liées avec l’article