Centrafrique: peut-on sécuriser le corridor Bangui-Garoua-Boulaï ?

La Centrafique a institué une brigade de sécurisation du reliant la capitale et la ville camerounaise de .

Le gouvernement de la République centrafricaine (RCA) a institué une brigade de sécurisation sur le corridor reliant la capitale Bangui et la ville camerounaise de Garoua-Boulaï, vital pour le ravitaillement de ce pays enclavé, a-t-on appris mercredi d’un syndicat des transporteurs centrafricains.

LIRE AUSSI: Koumassi: affrontements à la machette entre syndicats de transporteurs

Egalement appelé brigade économique chargée de convoyage, ce dispositif permet aux camionneurs et autres transporteurs de faire des rotations sur ledit corridor en toute sécurité, a indiqué , membre de l’Union syndicale des conducteurs centrafricains.

LIRE AUSSI: Opération ‘’Epervier’’ à Agboville

Cette brigade est essentiellement composée de militaires des Forces armées centrafricaines (FACA) triés sur le volet et appelés à prêter main forte aux douaniers, en assurant surtout la protection militaire des convois sur le corridor Bangui-Garoua-Boulaï, a-t-il précisé.

LIRE AUSSI: Université de Bangui: les enseignants réclament trois mois de vacation

Il a déploré qu’auparavant, sans cette brigade, l’organisation des camionneurs avait perdu de nombreux chauffeurs, tués par des bandits de grands chemins, sans compter des véhicules incendiés et des cargaisons entièrement pillées.

Le corridor Bangui-Garoua-Boulaï est vital pour l’approvisionnement de la République centrafricaine en marchandises provenant du port camerounais de Douala.