Concert Paix: Kyria Doukouré à A’salfo, « quand on est incapable de dénoncer les injustices, l’on ne peut pas prétendre être un acteur de paix »

Kyria Doukouré se prononce sur la polémique relative au concert dit de la paix, organisé par A'salfo à Yamoussoukro.

Les polémiques relatives au concert dit de la paix, organisé par A'salfo à m'ont désolées. Parce que les détectent les vrais problèmes mais les posent mal. Le hic ici n'est pas que A'salfo organise un concert le même jour que celui de Yodé et ou le jour du meeting de l'opposition.

La Côte d'Ivoire est grande et on ne peut pas blâmer tout évènement culturel dans les autres villes du parce qu'il y a un concert à . Surtout qu'on sait tous que Yode et Siro ne comptaient pas sur les populations de Yakro pour remplir le palais de la culture.

A la rigueur, les puristes du auraient aimé que Asalfo soit au concert de pour les soutenir d'autant plus qu'il reconnait que ce sont ces derniers qui ont favorisé la carrière qu'il a aujourd'hui en lui trouvant un producteur. Mais ça, c'est subjectif. Le vrai problème de concert, c'est la thématique dit de la paix.

LIRE AUSSI : A'Salfo de Magic System salue « la décision historique » de Ouattara de ne pas se représenter

Je suis désolée de le dire à Salif mais la paix ne se prêche pas, elle ne se décrète pas. Elle se construit. Une construction par des actes. Quand on est incapable de dénoncer les injustices, l'on ne peut pas prétendre être un acteur de paix. Parce que c'est l'injustice qui nourrit les conflits. Un acteur de la paix est donc un homme engagé dans la dénonciation des injustices d'où qu'elles viennent. Alors Salif, tu peux ne pas dénoncer le 3ème mandat de M. Ouattara estimant que les juristes sont partagés sur le sujet.

Tu peux ne pas dénoncer le rejet des candidatures de plusieurs leaders politiques estimant que le droit a été dit. Tu peux ne pas dénoncer les arrestations de Pulchérie Gbalet et de centaines autres jeunes ivoiriens estimant qu'ils ont voulu faire un coup d'état. Mais quelle justification pourrais-tu trouver pour ne pas dénoncer le fait qu'on refuse un passeport ordinaire à l'ex-président ? Quel argument juridique peut soutenir ce refus ?

Voici un acte d'injustice flagrante qu'on ne peut pas ne pas dénoncer si on veut parler de paix. Surtout que Gbagbo fait partie des personnes qui t'ont toujours honorées. Et ce n'est qu'un exemple. Salif, tu ne recherches pas la paix. Tu es dans le business de la paix comme certains sont dans le business de la .

LIRE AUSSI : « Amon Tanoh, un courage politique au risque de sa propre vie »

C'est rentable pour toi car cela te fait passer aux yeux des incrédules comme un homme engagé pour la cause de son pays et les subventions de l' assez juteuses sont tes bénéfices. Il faut qu'on se comprenne bien. Je ne te dénie pas cher Salif le droit d'être un partisan du pouvoir en place. Je conçois qu'un artiste ait des opinions politiques et qu'il en fasse la promotion. L'art n'a pas vocation à être exclusivement du domaine du beau et de l'inutile.

Mais sois vrai envers toi et envers les ivoiriens et ne te refugies pas derrière la promotion de la paix. et soutiennent Gbagbo : Je respecte ça. Fadel Dey et soutiennent M. Ouattara : je respecte ça. est plutôt proche de Bédié: je respecte ça. Mais ils ont plus d'honneur et de dignité que toi car ils sont vrais.

Cher Salif, puisque tu prétends lire beaucoup, finissons ce texte sur une note d'histoire : La fin des années 1970 en Jamaïque est marquée par une lutte politique qui prend de plus en plus la forme d'une guerre civile. En le pays est divisé entre les partisans de Michael Manley, le premier jamaïcain et ceux d'Edward Seaga.

LIRE AUSSI: Adjoumani à Amon Tanoh : « fais tes révélations, nous attendons au tournant »

Bob Marley ce 22 avril 1978 est de retour dans la capitale pour un concert qui veut réconcilier les jamaïcains autour de la musique, le « One Love Peace Concert ». Au bout de 2 minutes de concert, ce dernier appelle sur scène les deux politiciens. Ces derniers montent sur scène. C'est alors que Bob Marley va se saisir des mains des deux adversaires et les joindre l'une à l'autre au-dessus de sa tête, et matérialiser temporairement ce rêve d'une Jamaïque enfin réunie.

Voici cher Salif comment les grands Hommes agissent. Est-ce que tu en es un ? La question reste posée… Mais j'ai ma petite idée de la réponse.

Written by Kyria Doukouré

avion

Les législateurs chinois délibéreront de projets de dispositions sur les crimes sexuels contre les mineurs – Actualités 12/10/2020