ACA : la Côte d’Ivoire augmente sa contribution

En vue de créer un environnement favorable, la Côte d’Ivoire vient d’obtenir une augmentation de sa contribution au capital de l’ACA.

L’augmentation de la capacité de souscription de l’ACA pour l’Etat de Côte d’Ivoire est passée 305 millions de dollars à 361 millions de dollars, soit 1.4 milliard de dollars.

Grâce à l’augmentation de capital, le gouvernement de la Côte d’Ivoire a signé le protocole d’entente dans le cadre de la Facilité Régionale de Soutien aux liquidités (RLSF), qui aidera le pays à attirer davantage de Producteurs Indépendant d’Energie renouvelable (IPP) et de promoteurs de projets.

Cette initiative est financée par le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) à travers la banque de développement allemande (KfW).

LIRE AUSSI: L’Église Protestante Méthodiste de Côte d’Ivoire demande la libération des prisonniers de l’opposition

Cette information a été donnée jeudi, lors d’une réunion d’information en présence du ministère de l’économie et des finances, de la Banque de développement Allemande et de l’Agence pour l’Assurance du Commerce (ACA).

Pour le représentant régionale de l’ACA, Attaty Kadio, cette augmentation va  contribuer  « à  la mise à disposition de l’Etat ivoirien, la facilité régionale de soutien aux liquidités (RLFS), un produit financier qui a pour mission de contribuer au développement des énergies renouvelables ».

Il souligne que ce produit est une réponse aux conditions de garanties pour les producteurs indépendants d’électricité.

LIRE AUSSI: « Le taux d’endettement de la Côte d’Ivoire est l’un des plus faibles de la région »

Le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Gala Armand Kouamé, a pour sa part précisé que cette contribution au capital de l’ACA  et  à l’accès à la facilité RLSF « est une réelle aubaine, dans un contexte de la promotion du mix énergétique, en plus de nombreux financements dans le secteur de l’énergie, pour renforcer l’accès à l’électricité, en particulier les énergies renouvelables.

En 2017, la KfW en partenariat avec l’ACA, a établi une Facilité régionale de soutien aux liquidité (RLSF), qui promeut les investissements en énergies renouvelables dans les pays membres de l’ACA grâce à une assurance qui protège les producteurs indépendant d’électricité (IPP) contre le risque éventuel de retard de paiement des sociétés nationales d’électricité.

LIRE AUSSI: La Côte d’Ivoire lance son Ecole Supérieure du Pétrole et de l’Energie pour la rentrée académique 2020

La même année, le ministère Fédéral Allemand de la Coopération économique et du Développement a fourni des fonds pour la mise en place du RLSF à hauteur de 31,6 millions d’euros, ainsi qu’une subvention d’assistance technique à hauteur de 1,3 million d’euros, rappelle-t-on.

Personnalités liées avec l’article