Côte d’Ivoire: Danané, la ville où on viole et puis il y a rien !

, préfet de , fustige les règlements à l’amiable des cas d’agressions sexuelles dans son département.

”Les cas d’agressions sexuelles sont récurrents dans le département. Ce qui est regrettable est que des Chefs de village se permettent de vouloir les régler à l’amiable”, a dénoncé, lundi, lors de la cérémonie de salut aux couleurs, M. Karim, indiquant que “c’est inadmissible”, et que ”les choses ne continueront pas comme ça”.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: voici le QG des criminels à Korhogo

”Ce qui est à déplorer est que les certificats médicaux sont marchandés entre les parents de la victime et ceux de l’auteur”, a-t-il poursuivi, non sans informer qu’une affaire de viol est actuellement en instruction judiciaire portant sur l’agression sexuelle d’une fillette de deux ans par un jeune de 16 ans.

Personnalités liées avec l’article