Côte d’Ivoire: faible taux de financement dans le secteur du logement

Le ministre ivoirien, , déplore le faible taux de financement dans le secteur du logement qui est de 2% en Côte d’Ivoire.

Présidant, samedi, les assises d’un colloque international sur le financement du logement social en Afrique, M. Koné a même illustré ses propos en citant le rapport 2018 de la Banque mondiale, qui révèle un déficit de 400 000 logements en Côte d’Ivoire, et que plus 90% des ménages ivoiriens vivent en location de logement et plus d’un million de sujets vivent dans les quartiers précaires.

Initiée par le (), en partenariat avec la (), cette rencontre d’Abidjan, qui rassemble tous les acteurs du logement, experts, opérateurs économiques et spécialistes de la question, a pour but de partager les expériences et de dégager des “approches de solution concrètes, durables et adaptées” susceptibles de contribuer à assurer la croissance des activités du secteur.

A LIRE AUSSI : Dah Sansan: « l’APF est une affaire d’institutions, pas d’individus »

Le vice-président du Réseau, Badré Kanouni, a notamment souligné que son organisation se veut un instrument destiné d’appui à l’aide publique au logement en faveur des populations à revenu modeste, par la promotion du financement stratégique public, de logements sociaux dans une vision globale de participation citoyenne et de gouvernance intégrée de la ville, réaffirmant la nécessité d’opérer une synergie d’action en vue d’apporter des réponses efficientes et appropriées à cette problématique.