Côte d’Ivoire: Mangoua en prison pour assécher les finances du PDCI ?

Mangoua Jacques

La Lettre du Continent tente d’expliquer dans son édition du mercredi 9 octobre 2019, les raisons de la condamnation de Jacques Mangoua.

Selon la Lettre du Continent, la condamnation, le 4 octobre 2019, du président du conseil régional et financier du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Jacques Mangoua, est la partie émergée des pressions exercées par le clan Ouattara sur les entreprises qui pourraient être tentées d’épauler l’opposition plutôt que le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat putatif d’Alassane Ouattara.

Toujours selon la Lettre du Continent, les entreprises que le clan Ouattara soupçonne d’être proches d’Henri Konan Bédié, font l’objet d’attentions renouvelées des services fiscaux.

LIRE AUSSI: Jean-Marc Kouassi, le maire PDCI de Béoumi vire au RHDP

C’est notamment le cas du groupe agro-industriel Sifca, premier employeur privé du pays, dont le PDG, Jean-Louis Billon, est également le secrétaire général exécutif du PDCI, dont il supervise la communication.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire – Alain Lobognon: « je vois mal Alassane Ouattara demander un troisième mandat« 

Même constat chez le groupe de banque assurance NSIA son président, Jean Kacou Diagou, est considéré comme un proche d’ Henri Konan Bédié par la présidence ivoirienne.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Jacques Mangoua condamné à 5 ans de prison

Fin avril dernier, il avait ainsi été reçu par Alassane Ouattara au palais présidentiel, officiellement pour évoquer son groupe, mais en réalité pour lui demander un engagement de neutralité politique

Personnalités liées avec l’article