Côte d’Ivoire – Alain Lobognon: « je vois mal Alassane Ouattara demander un troisième mandat »

a accordé une interview le 6 octobre 2019, de l’agence Le Progres où il s’est prononcé sur la candidature pour 2020.

Extrait de l’interview d’Alain Lobognon sur la candidature Ouattara

A la question de notre confrère sur les relations actuelles entre et Alassane Ouattara, le député Alain Lobognon répond: « Moi, cette question me gêne n’est pas en palabre avec Alassane Ouattara. Ils n’ont pas coupé l’igname comme on le dit. Mais ils ne s’entendent pas sur un point politique Alassane Ouattara a un parti politique dont M. Soro n’est pas membre. Donc, il ne faut pas rêver voir revenir pour dire « kôkôkô, je veux rentrer au ». Ça, c’est une illusion. Dans tous les cas, je l’ai toujours dit, Alassane Ouattara est en train d’achever son deuxième mandat constitutionnel. Nous devons l’aider à l’achever en beauté afin que la passation de pouvoir se fasse entre le Président sortant qui est Alassane Ouattara et le Président élu conformément à la Constitution ».

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Kandia Camara: « Affi N’Guessan, bientôt au RHDP »

Avant de poursuivre: « Mais il n’est éligible. En tant que journaliste, vous devez vous adresser à tous les juristes et les experts qui ont imposé cette Constitution aux Ivoiriens. Au moment de son élaboration, au moment des débats, sont montés au créneau pour dire qu’elle ne permet pas à Alassane Ouattara d’être candidat à un nouveau mandat. Si on remet en cause les acquis d’hier, c’est encore un recul démocratique. Et au moment où je parle, au Niger, ils sont en train de faire la promotion du respect des engagements constitutionnels, des engagements politiques. On dit qu’il faut respecter la limitation des mandats en Côte d’Ivoire.

Alain Lobognon sur la candidature Ouattara

« J’ai été pendant longtemps collaborateur de Alassane Ouattara et je sais qu’il est un partisan du respect, est un partisan de la limitation des mandats à deux (2). Donc, je vois mal Alassane Ouattara demander un troisième mandat ».

LIRE AUSSI: Mamadou Traore: « CEI, des pro-RHDP déguisés« 

Le député de Fresco a profité du moment pour se prononcer sur cette l’affaire de modification de la Constitution: « Je suis député de la Nation. A ce jour, aucun texte n’est pas passé devant l’Assemblée nationale. Il n’y a que des rumeurs. Et je veux apaiser les Ivoiriens. Je veux leur demander de vaquer à l’essentiel qui est de se dire qu’ils ne veulent pas de violences aux élections de 2020. C’est de se dire qu’ils ont le dessein de leur pays en main. C’est de se dire qu’ils ne vont pas boycotter l’élection, qu’ils vont s’inscrire massivement sur la liste électorale. Je l’ai déjà dit : je ne pense pas que le Rhdp dispose de ressources légales pour modifier cette Constitution.

Soro candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020

« Mais c’est inscrit dans la Constitution. La Constitution de la deuxième République fixait le plafond à 75 ans et le minimum à 40 ans. A Marcoussis, tous les acteurs avaient déjà dit que ça sera 35 ans au minimum. Et, c’est ce qui est contenu dans la Constitution de la 3ème République. Donc, venir dire parce qu’on a un adversaire en vue, qu’on va revoir la Constitution pour l’empêcher d’être candidat, ce n’est pas démocratique. Et la Côte d’Ivoire n’en a pas besoin » a déclaré Alain Lobognon.

LIRE AUSSI: Hamed Bakayoko, Sidiki Konaté, Adama Bictogo… ont-ils trahi Soro ?

Il a terminé pour annoncer la candidature de son ami Soro pour 2020: « Nous avons été les premiers à faire de Guillaume Soro notre candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Nous avons les ressources pour aller ces élections et les gagner. Nous sommes sereins ».

Personnalités liées avec l’article