Pénurie d’eau depuis une semaine à Bouaké: Voici la principale raison

L’eau, source de vie, est devenue une denrée rare en ce moment dans plusieurs quartiers de la ville de . Pénurie d’eau à , explications

La a tari

Le barrage de la station de traitement de la Loka qui dessert Bouaké, Diabo, Botro, Djébonoua et Brobo a complètement baissé de niveau.

Pénurie d’eau à Bouaké

Conséquence, une grave pénurie d’eau potable dans la ville depuis environ une semaine. Chaque jour, les populations se ruent sur les puits et différents marigots pour s’approvisionner en eau. Des bassines, des bidons dans des charrettes, des pousse-pousse ou motos-taxis à la recherche d’eau sillonnent les quartiers de Bouaké. La a pris d’importantes mesures pour alléger la souffrance des populations. Des camions citernes sont envoyés chaque jour vers les principaux quartiers pour distribuer de l’eau aux habitants desdits quartiers. Malheureusement, cette mesure ne comble pas le déficit d’eau dont ont besoin les populations, surtout que d’autres ne bénéficient pas de cette distribution qui a entrainé l’arrêt de plusiuers activités.

Pénurie d’eau à Bouaké : les raisons

Selon une source à la station de la Loka, le circuit d’irrigation à partir des sources d’approvisionnement que sont les rivières et autres a été déréglé par divers facteurs d’ordre naturel (changement climatique) mais liés également à l’activité des hommes notamment avec les constructions anarchiques de carrières de sable et le détournement des sources d’eau par certains maraîchers.

Pénurie d’eau à Bouaké : les solutions

Pour les responsables de la Sodeci, la solution définitive serait la connection de la station de traitement d’eau de la Loka au . Or, cette solution, même si elle est envisageable, ne sera pas pour maintenant et prendra beaucoup plus de temps. C’est-à-dire environ 2 à 3 ans de travaux de connection au fleuve.

D’autres proposent de relier la Loka au Kan, premier barrage de la ville qui se trouve au corridor sud de Bouaké, qui est toujours en service et qui alimente les quartiers sud de Bouaké. A ce niveau-là, le barrage est plein et pourra compenser le déficit d’eau de la Loka en attendant les grandes pluies.

Personnalités liées avec l’article