Crisis Group qualifie le retour de Gbagbo de menace, Senn Souleymane s’indigne

The Appeals Chamber of the International Criminal Court (ICC) held a hearing on 6 February 2020 to hear observations on the application of Mr Laurent Gbagbo of 7 October 2019, requesting the Appeals Chamber to reconsider its judgment of 1 February 2019 which imposed conditions on the release of Mr Laurent Gbagbo and Mr Blé Goudé following their acquittal.

Senn Souleymane a apporté une réponse au Crisis Group qui qualifie le retour de Gbagbo à Abidjan comme un retour aux conflits en Côte d’Ivoire.

Depuis quand revenir dans son pays pour un citoyen constitue-t-il une menace ? Depuis quand ? Expliquez-le nous. Instruisez-nous. Nous sommes disposés à comprendre.

Il parait qu’un axiome est une vérité mathématique que l’on doit admettre sans démonstration. Est-ce un axiome ?

LIRE AUSSI : Présidentielle 2020 en Afrique de l’Ouest : l’ONU met en garde la Côte d’Ivoire, le Burkina, la Guinée…

Voilà des organisations infestées de chasseurs de primes, flibustiers de tout poil, délinquants à col sale, bandits de grands chemins en quête perpétuelle de subventions d’équilibre pour vivre qui ne cessent de nous pomper l’air.

Bien qu’ayant été acquitté, Gbagbo ne doit plus rentrer dans son pays ? Chez lui ? C’est quoi ce délire ? Qui vous a dit qu’il est ressortissant de Mars, Jupiter, Pluton et autres ? C’est incroyable.

LIRE AUSSI : Gbi de fer à propos du procès de Gbagbo à la CPI : « s’il n’y a rien faire, libérez le monsieur » (VIDÉO)

La Côte d’Ivoire, c’est son pays. C’est chez Gbagbo. Et il reviendra sur cette terre dont le limon, pour parler comme Césaire, entre dans la composition de sa chair. Envers ou contre la volonté des organisations de mercenaires. Comme Crisis Group, groupe certainement en crise de valeurs.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article