Les Etats-Unis au Burkina : « le seul chemin pour vaincre le terrorisme est celui de la démocratie et de la volonté politique »

David Hale, le sous-secrétaire d’Etat américain chargé des Affaires politiques, a été reçu par Christophe Dabiré pour parler terrorisme au Burkina Faso.

« Le seul chemin pour vaincre le terrorisme est celui de la démocratie et de la volonté politique», a déclaré M. Hale après une audience avec le Premier ministre burkinabè Christophe Dabiré, lundi 10 février 2020 à Ouagadougou, au Burkina Faso. Selon lui, les terroristes sèment la graine de la division et de la violence mais la démocratie construit la coexistence et la résilience », a-t-il expliqué.

Le sous-secrétaire a assuré que les menaces préjudiciables à la stabilité, à la sécurité  et à la démocratie, « sont des problèmes africains qui demandent des solutions africaines ».

Le Burkina Faso et plusieurs pays du Sahel, essuie depuis 2016, des attaques terroristes ayant provoqué des centaines de morts, des milliers de déplacés et la fermeture d’infrastructures sociaux-communautaires.

LIRE AUSSI : Terrorisme : le Burkina fêtera son 59e anniversaire dans la « sobriété »

Pour lui, outre la réponse militaire, il faut inclure l’aide au développement, l’aide humanitaire, la croissance économique et la présence de l’Etat partout sur le territoire burkinabé, en réitérant la volonté de son pays à soutenir le Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme, à travers des formations pour les Forces armées.

LIRE AUSSI : Burkina Faso : 18 civils tués dans une attaque terroriste à Lamdamol

Toutefois, M. Hale a indiqué que les individus ou les unités qui ne respecteront pas de manière vérifiée les droits humains, seront exclus des formations.  “Nous allons réévaluer nos stratégies pour voir dans quelle mesure nous pouvons allouer des ressources aux secteurs qui en ont le plus besoin”, a-t-il poursuivi.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article