Décès de Bernard Dadié : Bédié salue son combat pour « l’éveil des consciences » et oublie de mentionner son passé PDCI

Bernard Dadié
Bernard Dadié

Décès de l’écrivain et Ministre , le président du ( Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) a adressé un message de condoléances à la famille du défunt.

« C’est avec une grande consternation, doublée de tristesse, que j’ai appris la disparition, intervenue le 09 Mars 2019 de l’homme politique et du célèbre écrivain Bernard Binlin Dadié. Ses œuvres littéraires, inspirées de nos réalités socio-culturelles, ont enrichi la langue française et facilité son apprentissage », écrit le patron du PDCI qui a connu l’homme, alors qu’il était ministre d’Houphouët et lui, président de l’Assemblée nationale.

A lire aussi : « Mon coeur saigne… » : Voici le dernier texte de Bernard Dadié avant sa mort

« Ses actions publiques, en sa qualité d’homme d’Etat, Ministre de la République et combattant de la liberté et de l’émancipation des peuples noirs, font contribuer à l’éveil des consciences de ses concitoyens, selon les événements et les époques. En ce moment de grande douleur et de recueillement, j’adresse mes vives et sincères condoléances à sa famille et à toute la Côte d’Ivoire », a mentionné Henri Konan Bédié.

Une déclaration qui n’a fait aucune mention du passé militant de Bernard Dadié, qui a été l’un des collaborateurs de Félix Houphouët-Boigny, aux côtés de son pères Gabriel Dadié, dans la lutte anti-coloniale et aux heures chaudes du PDCI-RDA. Certes, Bernard Dadié s’était rapproché au cours de ces deux dernières décennies, de Laurent Gbagbo et de la gauche socialiste, mais le rappel de son parcours politique par Henri Konan Bédié, aurait été utile.

Emmanuel Gautier