Décès maternel: 597 femmes sur 100.000 meurent en Côte d’Ivoire chaque année en accouchant

Pour le , ce décès maternel de femmes en couche en Côte d’Ivoire est trop élévé et peu être réduit.

Cadre de la direction du Programme national de la santé, de la reproduction et de la planification familiale, le Dr Dassié Tomaki Viviane a déploré le nombre accru de décès de femmes en couche en Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire : les enseignants contractuels en formation

Lors d’une animation publique au foyer polyvalent d’, vendredi, elle a relevé que 597 cas de décès sont enregistrés sur 100.000 naissances contrairement aux pays développés où 10 décès sont enregistrés sur 100.000 naissances.

La spécialiste a ajouté que les accouchements à domicile, les grossesses rapprochées, les grossesses nombreuses, les grossesses trop tardives et les avortements provoqués sont les principales causes de ce fort taux de mortalité.

LIRE AUSSI: DJ Arafat: « Vous voulez me tuer? », la peur de sa vie

« Il faut donc éviter les grossesses risquées et accoucher à la maternité ou dans un milieu assisté, c’est-à-dire en présence d’un agent de santé qualifié, pour éviter d’être en danger et ne pas s’exposer à la mort”, conseille le médecin.

Dassié Viviane a également préconisé les méthodes contraceptives, le planning familial, les consultations prénatales et post-natales, “pour préserver la santé de la mère et de l’enfant”.