Eddi Komboïgo, président du CDP au Burkina: « le terrorisme ne doit pas empêcher la tenue des élections de 2020 »

, président du CDP a déclaré le mardi 19 novembre 2019 que les actes terroristes au Burkina ne doivent pas empêcher la tenue des élections de 2020.

« Si les terroristes arrivent à empêcher que le tienne à bonne date ses élections, ils auraient arraché une nette victoire. C’est pourquoi, au même titre que les autres pays attaqués, nous devons tenir les élections à bonne date », a déclaré lors d’un point de presse à Ouagadougou Eddi Komboïgo, président du (CDP, parti du président déchu ).

« Nous rejetons l’idée selon laquelle, le régime actuel n’est pas responsable de la situation actuelle », a-t-il indiqué ajoutant que le régime en place en est le principal responsable, parce que son président a prêté serment de protéger le Burkina Faso.

LIRE AUSSI: Burkina: 37 morts dans l’attaque d’un convoi minier à Tapoa

Pour l’opposition, le régime en place « a lamentablement échoué sur tous les plans et, si nous ne l’aidons pas à partir en 2020 par les urnes, son échec sera vu comme l’échec de tout le peuple burkinabè ».

« C’est pourquoi nous appelons les militants et sympathisants de l’opposition à se mobiliser pour un vrai changement qualitatif aux élections de 2020 », a dit M. Komboïgo réaffirmant le soutien de l’opposition aux forces de défense et de sécurité « qui se battent nuit et jour pour maintenir haut le drapeau du Burkina Faso ».

LIRE AUSSI: Guinée: les élections législatives fixées au 16 février 2020

Depuis 2015, le Burkina Faso est tombé dans un cycle d’attaques terroristes qui ont fait près de 700 morts et des milliers de déplacés.

Personnalités liées avec l’article