États-Unis : Donald Trump déclaré coupable de tous les chefs d’inculpation

Donald Trump
Donald Trump, ancien président des États-Unis © Crédit Photo Service Communication Maison-Blanche

Donald Trump, candidat républicain à la présidentielle, a été reconnu coupable de falsification comptable le jeudi 30 mai 2024 à New York, à l'issue du procès de l'affaire Stormy Daniels, selon des médias occidentaux.

L'ancien président des États-Unis était accusé de falsification comptable pour dissimuler un paiement visant à acheter le silence de l'actrice Stormy Daniels.

Après deux jours de délibérations, le jury new-yorkais l'a jugé coupable des 34 chefs d'inculpation retenus contre lui. Sa sentence sera prononcée par le juge Juan Merchan le 11 juillet. Le milliardaire, premier président américain à être poursuivi au pénal, a la possibilité de faire appel de cette décision.

Après l'annonce du verdict, le juge Juan Merchan a remercié les jurés pour leur participation à ce procès historique, avant de déclarer que “le vrai verdict” aura lieu le 5 novembre, jour du scrutin présidentiel.

L'équipe de campagne de Joe Biden a réagi sobrement. “Nous avons vu aujourd'hui à New York que nul n'était au-dessus des lois”, a déclaré un porte-parole du président candidat à sa réélection.

Dans cette affaire, Donald Trump est accusé d'avoir maquillé les comptes de son groupe immobilier pour dissimuler un paiement de 130 000 dollars à Stormy Daniels, une ancienne actrice de films pornographiques affirmant avoir eu une relation extraconjugale avec lui.

La rédaction vous conseille

Lors du procès, son ancien avocat Michael Cohen a témoigné avoir effectué ces paiements à la demande de Trump, alors candidat à la présidentielle de 2016, pour éviter que l'affaire n'entrave sa campagne. Les accusations portaient sur la falsification de documents en vue de commettre un autre délit lié au financement de sa campagne, pour lesquels Trump risque jusqu'à quatre ans de prison.

Trump face à trois autres procès

Trump pourrait faire face à trois autres procès d'ici à l'élection présidentielle du 5 novembre. En Floride, il est poursuivi pour avoir conservé des documents classifiés de la Maison-Blanche à son domicile personnel. En Géorgie, il est inculpé pour avoir tenté de manipuler les résultats de l'élection présidentielle de 2020. Il est également inculpé par la justice fédérale pour “complot contre l'Amérique”.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Début des épreuves du CEPE 2024

Le taux de réussite CEPE 2024 CI et le nombre d’admis

Marc Brys à Samuel Eto'o

Eto’o s’incline et présente ses excuses à Marc Brys