Ficad de Daoukro : De l’emploi pour les jeunes, à la faveur de Paquinou

Une majorette au Ficad
, commissaire général du Ficad

Ficad de Daoukro : de l’emploi pour les jeunes, à la faveur de . Plus de 200 jeunes sont employés de manière ponctuelle, selon le député Olivier Akoto, le promoteur.

Lancé en 2004, le Festival international de la culture et des arts de Daoukro (FICAD) démarre ses activités pour la 14ème édition. C’est à cette occasion, que le commissaire général Olivier Akoto a affirmé que : « Le Ficad emploi deux cent jeunes de manière ponctuelle dans les maquis, les restaurants, dans les stands et j’en passe ».

A lire aussi :Legen Quauphy revient sur la scène, avec le Goly Kpakpa (Goly originel)

Par ailleurs, il n’a pas manqué de dire l’engouement des exposants et participants . « Aujourd’hui, nous avons deux cinquante exposants venant des quatre coins de la Côte d’ivoire, trois cent cinquante chambres d’hôtels sont archicomble depuis Arrah, Bongouanou, Daoukro, M’bahiakro et Ouéllé ».

Un bon business pour la région de l’Iffou, jadis partie intégrante de la boucle du cacao, aujourd’hui sinistrée en termes économique, surtout en cette période de Paquinou.

Prince Beganssou

A lire aussi :

Masa 2018 : Échec cuisant pour des organisateurs amateurs !

Personnalités liées avec l’article