Gratuité CNI au Nord : « Guikahué veut faire croire que le RHDP se rend coupable d’exclusion »

« De quoi parle donc Guikahué? » s’interroge le député Touré Alpha Yaya dans la lutte à la gratuité de la CNI demande que par l’opposition ivoirienne.

Que ne ferait pas l’opposition pour justifier la gratuité de la CNI qu’elle réclame urbi et orbi depuis de longs mois. Oubliant que ce n’est pas avec le RHDP que cette pièce a commencé à être payante. C’est une pratique aussi vieille que la Côte d’Ivoire. Ce n’est en tout cas pas l’épisode du défunt régime de la refondation qui fera dire le contraire.

On sait pourquoi et comment la CNI a été offerte gracieusement aux Ivoiriens en 2009. Il fallait sortir de l’État d’exception dans lequel nous étions du fait de la longue crise doublée de la mauvaise foi de l’ancien président Laurent Gbagbo qui cherchait maints prétextes pour ne pas organiser le scrutin présidentiel qui devait se tenir en 2005 et qui était ajourné sine die par le Woody de Mama. C’est ainsi que l’Union européenne est intervenue pour subventionner la CNI afin de permettre l’organisation du scrutin.

LIRE AUSSI: Rébellion ivoirienne : « qui a payé les armes des mercenaires ? Qui les a formés ? Qui les a organisés ? » La réponse de Gbagbo

On connaît la suite. Sinon, depuis Houphouet jusqu’à Guéi, en passant par Bédié, la CNI a toujours été payante. Quant à l’accusation de Guikahué qui reproche au pouvoir de donner gratuitement la CNI a ses militants au Nord, alors qu’il demande aux populations du Sud de la payer, c’est le type de propos qu’il faut condamner parce qu’ils sont irresponsables. Faut-il rappeler que l’accusation du secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA est née d’une désinformation ?

En effet, elle vient d’un article du journal de propagande du vieux parti Le Nouveau Reveil qui a pris prétexte d’un communiqué du député RHDP de Dikodougou, l’honorable Soro Tiohona, pour faire croire que  » le RHDP délivre des CNI à ses militants à Dikodougou, une ville du nord ». Or, il s’agissait plutôt d’un communiqué qui invitait les militants à se faire identifier. Rien de plus.

LIRE AUSSI: « Gbagbo était entouré d’incompétents, la nomination de Lida au ministère de la Défense a été une insulte pour la Côte d’Ivoire »

Au final, Guikahué veut faire croire que le RHDP se rend coupable de discrimination et d’exclusion. Ce qui est faux. Comment ce parti qui a mis au cœur de son action le rassemblement des Ivoiriens peut-il faire un distinguo entre ses militants du Nord et ceux du Sud? Ce serait absurde, puisque le RHDP a aussi des militants au Sud, à l’Est, à l’Ouest et au Centre.

Ce qui montre la vacuité et l’inanité des accusations de Guikahué qui montre par là sa mauvaise foi et son manque de discernement. C’est grave pour un homme de sa trempe. Mais, en même temps, c’est la preuve que cet homme est dangereux pour la cohésion sociale.

Personnalités liées avec l’article