« Guillaume Soro sent l’étau qui se resserre autour de lui »

Pour , «  sent l’étau qui se resserre autour de lui face aux probables arrestations et poursuites judiciaires ».

Il se sent traqué comme criminel de guerre qui a commis des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre, en ordonnant l’exécution extrajudiciaire de prisonniers inoffensifs et pour son implication dans le coup d’État au .

Il sent l’étau qui se resserre autour de lui, il se voit donc obligé de revendiquer des postures d’énonciation d’anciens premier ministre et d’ancien Président de l’Assemblée nationale et surtout de créer une posture d’énonciation protectrice de candidat qu’il espère utiliser pour se faire passer pour une victime de persécutions politique, au cas où la justice internationale venait à l’arrêter.

LIRE AUSSI: Doumbia Major à Soro: « KO quelque chose va se passer en septembre, mon frère nous sommes en octobre »

Ko je serai en , pas en tant qu’ancien chef de la rébellion qui a ordonné des tueries et commis des crimes de guerre, mais en tant que candidat à l’élection présidentielle , en tant qu’ancien président de l’Assemblée et en tant qu’ancien premier ministre.

LIRE AUSSI: Rencontre avortée entre Affi et Blé Goude: voici ce que répond le président du COJEP

Mais mon frère, il faut préciser en premier la qualité de chef de la rébellion qui t’a permis d’obtenir, sous la menace des armes, les qualités suivante que tu veux revendiquer comme parapluie immunitaire de protection contre de probables arrestations et poursuites judiciaires.

Personnalités liées avec l’article