Innocent Yao, président de la JPDCI-RURALE à Ouattara: « Monsieur le président les gens vous trompent »

Alassane Ouattara
Ivory Coast's President Alassane Ouattara looks on as he attends the opening of an extraordinary session of the West African Economic and Monetary Union zone (UEMOA) on April 10, 2017 in Abidjan. / AFP PHOTO / SIA KAMBOU

Lettre ouverte d’Innocent Yao, président national de la JPDCI-RURALE au président Alassane Ouattara, Président du RHDP, président de Côte d’Ivoire.

Innocent Yao à Monsieur le président Alassane Ouattara

Monsieur le président ALASSANE OUATTARA, les militaires venus dans cette zone de DJÉBONOUA ont tiré à balles réelles sur les manifestants aux mains nues.
Je vous épargne du traumatisme des populations de DJÉBONOUA par les MI-24.
Nous attendions que le procureur de BOUAKÉ ouvre une enquête pour élucider les conditions de la mort de ROMARIC, mais contre toute attente nous apprenons une autre arrestation à KONDOUKRO.

BENOÎT a été mis aux arrêts et selon les informations reçues, il aurait tenu des propos malveillants à votre endroit. Aussi ses propos ont été traité selon des informations de tribalisme, de xénophobie…. Monsieur le Président souvent il arrive que nous puissions tenir des propos sans nous en rendre compte. Et lorsque vous regardez la vidéo de Benoît, quelqu’un qui baignait dans une mare de sang, il peut ne pas se contrôler car traumatisé par les armes de guerre puisque blessé par une arme. Je ne justifie pas les propos de BENOÎT. Mais il fallait ne pas en tenir compte.

LIRE AUSSI: Koua Justin à Gon: « Monsieur le Premier Ministre, sous votre régime que de prisonniers politiques »

Aucune enquête pour celui qui est mort, Benoît est jugé et condamné à un (1) an de prison. Il vous plairait, Monsieur le président de la RÉPUBLIQUE ALASSANE OUATTARA, de bien vouloir ordonner la libération de BENOÎT. Monsieur le président, nous étions aux obsèques de ROMARIC NGUESSAN, le sang d’un innocent versé n’est pas du tout bon. Et spirituellement ce sang pleure et cri justice. Que la lumière soit faite sur la mort de ROMARIC.

LIRE AUSSI:  Côte d’Ivoire: « Ouattara ne peut pas être candidat en 2020 »

Monsieur le président ALASSANE OUATTARA, ce qui nous a fait plus mal lors des obsèques de ROMARIC, c’est que, selon ses parents, ROMARIC N’GUESSAN est né une semaine après le décès de son père BIOLOGIQUE. La douleur d’une mère à terme qui perd son mari… pitié !!! Un enfant qui naît qui grandit sans connaître son père…Oho seigneur l!!!
Que les responsabilités soient situées et que l’Etat de Côte d’Ivoire dédommage les parents de la victime. Il était âgé de 28 ans, marié et père de deux enfants. A son jeune âge, ce que nous avions retenu de lui lors des obsèques, c’est qu’il était un jeune calme, respectueux et travailleur. Il faisait partir des plus grands producteurs de Tomates de la zone de Djébonoua.

LIRE AUSSI: Pourquoi une usine de fabrication de pistolets en Côte d’Ivoire, alors que nous avons une sécurité égale à celle de la Suisse ?

À tous ceux qui nous gouverne aujourd’hui, personne n’acceptera que son fils de 28 ans soit tué de la sorte et que cet acte reste impuni. Monsieur le président ALASSANE OUATTARA, les gens vous trompent. Le président MANGOUA Jacques est INNOCENT, il faut le faire libérer immédiatement Il faut faire libérer immédiatement BENOÎT de KONDOUKRO,
Que justice soit rendue pour NGUESSAN ROMARIC.

À ce prix, le peuple BAOULÉ, même si elle ne suivra plus jamais votre parti politique, il vous dira simplement merci pour justice rendue. Tout en espérant que votre service de communication vous fera une note, je vous prie de recevoir, monsieur le président ALASSANE OUATTARA, mes respectueuses salutations.

Personnalités liées avec l’article