Inondation à Daoukro: 15 familles sauvées de justesse

Le préfet de Daoukro, Tanrah Doh a révélé, que les 15 familles sinistrées des suites des pluies diluviennes du 2 au 13 octobre ont été “sauvés de justesse”.

“Je vous interpelle. Même si vous avez une maison, faites beaucoup attention aux installations électriques. N’eût été l’intervention rapide de la police, des sapeurs pompiers et de la gendarmerie, toutes les populations habitant cette zone seraient mortes électrocutées. L’eau était à deux centimètres du compteur. Nous avons reçu les images. Donc, si vous construisez, faites de toute sorte que les niches de l’électricité soit en hauteur, bien sécurisées, bien étanche. A côté de cela, nous également nous prenons des précautions pour que cela ces mesures soient respectées”, a déclaré le préfet.

LIRE AUSSI: Yopougon: une famille périt dans un incendie

Selon le directeur d’exploitation de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), Ahoua Germain, les tableaux se posaient auparavant sur les murs. En cas d’incendie, c’est la maison qui partait en fumée, le feu pouvant venir de la maison comme du compteur.

LIRE AUSSI: Songon: une famille tuée par la foudre à Audoin-Assandin

“Pour palier ce danger, les normes veulent qu’on fasse un local où le compteur est logé, isolé de tout contact. Même si le câble qui part du compteur est sécurisé par le biais du disjoncteur. C’est pour cela qu’on demande de construire des niches. S’il n’y a pas de niches, il n’y a pas de compteur. Ce sont des normes en vigueur”, a expliqué M. Ahoua, rappelant le dicton populaire qui dit “zéro accident, zéro incident”.

Personnalités liées avec l’article