Inondations à Tiassalé et à Ndouci: les populations invitées à quitter les zones à risques

Inondation à Bouaflé

Le préfet du département de a invité ce jeudi 17 octobre 2019 les populations de Tiassalé et de Ndouci à quitter les zones à risques.

Pour Jules Gouessé, “l’État ne veut plus de morts d’hommes et de dégâts matériels à cause des inondations. Il appartient donc à ceux qui habitent ces zones dites à risques de ne pas attendre que l’on vienne les déguerpir. Ils ont été informés depuis deux ans”.

Puis d’indiquer que leurs vies, celles de ceux qui leur sont chers valent plus que les investissements réalisés sur les terrains qu’ils occupent ou encore les aides que l’État pourrait éventuellement leur apporter en cas de sinistres.

LIRE AUSSI: Inondations à Dimbokro: les populations invitées à quitter des zones à risques

Le troisième adjoint au maire de Tiassalé, Tchel Lahoré a ajouté que la commune a besoin de toutes les populations pour se développer. Ceux dont les habitations ont été identifiées doivent déguerpir, a-t-il exhorté, annonçant que des travaux d’aménagement seront effectués pour embellir les espaces une fois déguerpis et pour développer la commune.

LIRE AUSSI: Kader Diarrassouba: « Si Dieu même n’est pas RHDP, ils vont lui demander de passer son trône à Lucifer »

Les inondations, en 2017 et 2018, ont provoqué des morts d’hommes et de nombreux dégâts matériels à Tiassalé et à Ndouci.

Personnalités liées avec l’article