Jeannot Ahoussou: « 2020 doit être une opportunité de nous concilier »

Jeannot Ahoussou a invité les acteurs politiques ivoiriens à la retenue pour 2020 après l’adoption par le Sénat du texte sur la recomposition de la .

Le président du Sénat de Côte d’Ivoire, , a invité vendredi 2 août 2019 à Yamoussoukro, les acteurs politiques ivoiriens à la retenue et à la responsabilité, estimant que le nouveau texte sur la recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI), adopté en plénière par le Sénat, devrait participer à l’organisation d’élections apaisées et transparentes dans un climat de confiance et de responsabilité.

LIRE AUSSI: Conseil de l’UIT 2019 : Isaac Dé à Genève

« L’élection présidentielle à venir ne doit, en aucun cas, constituer une source d’anxiétés et d’inquiétudes pour nos concitoyens” , a fait le président du Sénat dans son discours de clôture.

Il a rappelé à l’ensemble de la classe politique ivoirienne que les citoyens n’entendent d’eux que des offres politiques qui répondent à leurs aspirations profondes. « En réalité, au-delà des individus, c’est d’abord et avant tout un programme politique un projet de société, une vision de la Côte d’Ivoire que les Ivoiriens vont choisir”, a insisté le président du Sénat.

LIRE AUSSI: Prix du carburant en Côte d’Ivoire: que nous réserve août 2019 ?

Jeannot Ahoussou-Kouadio a fait remarquer que les Ivoiriens sont fatigués des crises politiques à répétition et ont besoin de sortir définitivement du cycle infernal du traumatisme des crises postélectorales. « C’est en cela que les élections présidentielles à venir doivent être pour nous, acteurs politiques de ce pays de tous bords confondus, une opportunité de nous concilier avec le peuple », a-t-il conseillé.

Le premier responsable du Sénat a également rappelé à chaque citoyen ivoirien sa responsabilité dans la préservation de la paix et la cohésion sociale. Aux journalistes de désarmer les plumes, aux acteurs de la société civile de s’en tenir à leur mission citoyenne, aux femmes d’apporter leur fibre maternelle à la préservation et à la résolution des conflits et aux jeunes de penser d’abord et avant tout à leur avenir.

LIRE AUSSI: Mamadou Touré sur le prix de la CNI: « 5000F, ça fait à peu près 500F par an », ce sont « des polémiques stériles »

M. Ahoussou-Kouadio a encouragé le président de la République, , dans sa ferme volonté de prendre toutes les dispositions utiles afin que les élections à venir se déroulent dans un climat de sérénité pour tous les Ivoiriens et pour toutes les populations vivant en Côte d’Ivoire.

Personnalités liées avec l’article