Justin Koua à Agboville: « tu passes le concours d’instituteur adjoint, on regarde ton nom, si ça ne ressemble pas à « Bictogo », tu vas échouer »

, secrétaire national de la Jeunesse du de ), était le samedi 24 août 2019, à où il a tenu un meeting.

vous propose quelques morceaux choisis des citations de Justin Koua lors de sa rencontre avec les membres du FPI à Agboville.

-Le pays va mal parce que ceux qui le dirigent sont des incapables.

-Ce régime est construit sur deux grands piliers; le mensonge et la violence. Ce sont des menteurs, ils ne font que nous mentir tous les jours. A cause de leur mensonge le pays va mal.

-Tu as la maîtrise, tu passe le concours d’instituteur adjoint, on regarde ton nom, si ça ne ressemble pas à ‘Bictogo’, tu vas échouer.

-Tu travaille, on te demande de rentrer au , si tu refuse, on t’arrache le tabouret et tu perd ton boulot.

A LIRE AUSSI : Guillaume Soro depuis Paris: « D’ici septembre-octobre quelque chose se passera » en Côte d’Ivoire

-Toutes les institutions du pays sont devenus des sections du RHDP. Et le pays lui même est devenu une fédération du RHDP.

-Ils envoient leur frères, ils les mettent dans nos forêts, ils creusent la terre, ils disent qu’ils cherchent l’or et ils pillent nos forêts.
Chers parents, le pays est malade.

A LIRE AUSSI: Mamadou Koulibaly: « avec Ouattara, la Constitution est devenue comme Frat Mat »

Parce-que le pays va mal , les ivoiriens doivent se mobiliser. Les ivoiriens doivent se donner la main pour sauver leur pays. C’est le voeux du président Laurent Gbagbo »

Vraiment mon frère le pays va très mal et les Ivoiriens attendent impatiemment 2020