KKB: « même les morts n’accepteront jamais que le PDCI disparaisse »

Dans une interview accordée au journal , est revenu sur le meeting du , au 19 octobre 2019 à Yamoussoukro.

« Même tous les morts n’accepteront jamais que le PDCI-RDA disparaisse. Et si le PDCI-RDA se rassemble de cette façon, c’est la preuve de sa vitalité. Depuis que est décédé, de mémoire de militant, même le retour d’exil du président , en 2001, n’a pas mobilisé autant de monde comme la mobilisation des militants que nous avons vue à Yamoussoukro », a déclaré Kouadio Konan Bertin dit KKB.

Interrogé par Le Nouveau Réveil, KKB a déclaré: « la politique, ce n’est rien d’autre que les rapports de forces. Tu es une force, on compose avec toi. Tu n’es pas une force, on t’écrase à la limite et on avance. Quand je parle de force, je ne parle pas de kalachnikov, de machette, de coup de poing. Je parle de la capacité d’un parti comme le PDCI-RDA à mobiliser le peuple pour se faire respecter ».

LIRE AUSSI: Bédié: « quand Mariam Traoré refuse le pouvoir aux « non-musulmans » c’est plus grave que l’ivoirité »

Rappelons que Kouadio Konan Bertin dit KKB, a été reçu en audience, le lundi 14 octobre 2019, par Henri Konan Bédié à sa résidence de Cocody lui qui était en froid avec le président du PDCI reprendre du service comme il le dit.

Personnalités liées avec l’article