La CEDEAO se réunit à Bamako contre le coronavirus

Réunie en urgence ce vendredi 14 février 2020 à Bamako, au Mali, la CEDEAO prépare la riposte contre le coronavirus (Covid-19).

Dans le cadre de son plan de préparation et de réponse à l’épidémie coronavirus (Covid-19), l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) en collaboration avec le ministère de la Santé du Mali, prépare une coordination régionale de haut niveau et une approche commune de préparation pour les pays membres de la CEDEAO.

En effet, le 30 janvier 2020, le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que l’épidémie de Covid-19 constitue une urgence de santé publique de portée internationale. L’OMS signale aussi que le risque est très élevé en Chine, élevé au niveau régional et élevé au niveau mondial, y compris dans la région de la CEDEAO.

L’OOAS organise cet important forum afin de renforcer les capacités des entités nationales et régionales de la région de la CEDEAO en matière de surveillance, de prévention et de détection précoce des épidémies du Covid-19. L’objectif visé par cette réunion de haut niveau est d’harmoniser les stratégies régionales de préparation à la prévention, à la détection précoce et au contrôle du Covid-19.

LIRE AUSSI : Lutte contre le VIH/Sida : ONUSIDA félicite les avancées de la Côte d’Ivoire

Les ministres en charge de la Santé des 15 pays de l’espace CEDEAO profiteront de cette occasion pour évaluer l’état de préparation régional et national en termes de surveillance, de gestion des cas, de prévention et de contrôle des infections, de laboratoires et de communication des risques.

Au menu de leurs discussions figurent aussi l’identification des besoins et les défis liés à cette épidémie, de même que la fourniture des lignes directrices et des orientations régionales pour la prévention, la détection précoce et le contrôle du Covid-19.

LIRE AUSSI : Lutte contre le VIH/Sida : ONUSIDA félicite les avancées de la Côte d’Ivoire

À ce jour, aucun cas n’a été confirmé dans la région de la CEDEAO. En collaboration avec le Centre africain du contrôle des maladies (CDC), le nombre des laboratoires régionaux de référence dédiés au diagnostic des coronavirus passe de deux à cinq afin d’élargir l’accès de nos États membres aux infrastructures de diagnostic biologique rapide. Les personnels de laboratoire de quatre Etats membres (La Gambie, le Ghana, La Côte d’Ivoire et le Nigeria) ont également été formés au diagnostic du Covid-19 et équipés en collaboration avec l’Institut Pasteur de Dakar, au Sénégal.

Les articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article