Lasm Blaise, JFPI : « il faut qu’ils nous expliquent ce qu’ils ont fait avec notre argent »

Lasm Blaise de la JFPI, appelle, depuis le Parlement Ettien de Port-Bouët, à la mobilisation pour le meeting du FPI et du PDCI du 21 décembre 2019.

Dieu n’écoute pas les prières de ceux qui ont de mauvaises pensées dans leur cœur. C’est parce que nos intentions sont pures que nous allons de victoires en victoires depuis 2011. La vengeance ne nous intéresse pas. Nous ne sommes préoccupés que par une chose : comment permettre aux Ivoiriens de soigner ce grand pays que Ouattara a mis à genoux, a surendetté et a divisé. Voici notre seule ambition et voici ce qui a justifié notre rapprochement avec le PDCI et ses alliés.

LIRE AUSSI : Konaté Zie : un proche de Soro victime d’une tentative d’enlèvement ?

Allez donc rassurez vos voisins qui ont peur parce qu’ils vous ont dénoncés aux FRCI et qui pensent que vous allez vous vengez, que cela ne vous intéresse pas. Notre souffrance est commune. Et les plus grandes victimes de Ouattara sont ses anciens partisans qui le maudissent chaque jour. C’est à nous de les rassurer et je vous engage au nom de Gbagbo Laurent à le faire. La seule vengeance que nous prendrons est celle contre la faim, contre la pauvreté et contre la misère qui se répand dangereusement dans notre pays. Et nous y arriverons. Mais cela passe par des élections ; or qui dit élections dit CEI. Mais cette CEI n’inspire pas confiance et parce qu’elle n’inspire pas confiance, on doit se battre pour la remplacer par une bonne CEI.

Malheureusement Ouattara ne nous écoute pas. Malheureusement il n’écoute pas la voix du peuple qui n’aime pas les combines. Et nous allons l’obliger à nous écouter en occupant les rues jusqu’à ce qu’il cède. Mais avant d’aller vers les rues, il faut avertir et prendre à témoin l’opinion nationale et internationale et c’est ce que nous ferons ce samedi 21 décembre 2019 à Yopougon Ficgayo avec nos partenaires du PDCI.

LIRE AUSSI : Meeting RHDP à Yamoussoukro : pari réussi pour le parti de Ouattara

Je suis venu vous appeler au nom de Marie Odette Lorognon, ma Maman chérie, et au nom de Dahi Nestor mon Chef, à remplir et envahir Yopougon ce jour-là . C’est un jour historique parce qu’il marque le début d’une nouvelle ère en CI car cette CEI va changer et si elle change, nous ferons tout ce qu’il faut avec vous pour que notre candidat rentre en CI et avec la CEI nouvelle, juste et impartiale, il n’y a aucun doute que nous allons gagner en octobre 2020.

Et après notre victoire, nous veillerons à ce que personne ne soit emprisonné ou n’aille en exil parce qu’ils ont des explications à nous donner sur la gestion de ce pays. Il faut qu’ils nous expliquent ce qu’ils ont fait avec notre argent, pourquoi ils nous ont si endettés, pourquoi ils payaient le cacao, l’hévéa à de si mauvais prix et ils nous expliqueront pourquoi tous les marchés étaient donnés à Bictogo.

LIRE AUSSI : Steve Beko: « recevoir Bédié, Soro… c’est bien, mais le plus important reste de rassembler sa famille politique »

En tout cas , ils auront beaucoup de comptes à rendre au peuple ivoirien et nous nous donnerons les moyens de faire ces comptes avec eux … ».

Lasm Blaise, pour la Jeunesse du Front Populaire Ivoirien (JFPI)

Personnalités liées avec l’article