Le Commandent Fofana, aide de camp de Soro, invite Hamed Bakayoko à améliorer sur les conditions de vie et de travail des militaires ivoiriens

Le Commandant Fofana, aide de camp de Soro
Le Commandant Fofana, aide de camp de Soro

Mamadou Traoré décrypte l'intervention du Commandent Fofana, aide de camp de Soro, sur les conditions de vie et de travail des militaires ivoiriens.

NB : Ce post s'adresse aux militaires et aux fonctionnaires de l'administration publique. Les mendiants du Restaurant,passez votre chemin car ce débat concerne ceux qui vivent de leur salaire et non ceux qui vivent des restes des plats du Restaurant.

J'ai écouté avec plaisir mon frère et ami Fofana Abdoulaye, aide de camp de , dans son intervention portant sur les conditions de vie et de travail des militaires . Ce qui a retenu mon attention dans son intervention, c'est le coût de la prime de stage que perçoivent nos officiers ivoiriens issus du grade de capitaine. Cette prime, selon lui, serait de 100.000f par mois pour les capitaines stagiaires et célibataires et de 200.000f pour les mariés.

Il nous informe que cette prime serait inférieure à celles de leurs collègues officiers du même grade dans des pays comme le ,le et autres. Selon lui, cette prime serait à 400.000f par mois, tout statut confondu, pour les officiers du grade de capitaine dans les pays cités plus haut. Et il rappelle enfin que l'institution de cette prime de stage misérable des officiers du grade capitaine daterait de 1963.

Pour conclure, il propose que le Ministre de la défense propose au gouvernement une revalorisation de cette prime en tenant compte du coût actuel de la vie. Il propose également la création d'une Banque des militaires qu'il a baptisée BMCI (Banque Militaire de Côte d'Ivoire) pour aider à améliorer les conditions de vie des soldats qui croulent sous le poids de la misère. Cela me permettra d'aborder dans cette même veine,le coût des indemnités de fonction dans l'administration publique.

LIRE AUSSI :

Indemnités qui datent également des années 60.En effet,ayant occupé beaucoup de fonctions à indemnités dans l'administration publique,je suis bien placé pour informer les ivoiriens,qui ne le savent peut-être pas,que les indemnités de fonction que reçoivent nos hauts cadres de l'administration publique sont misérables et ne sont plus adaptées au coût actuel de la vie.Pour ceux qui ne le savent peut-être pas, dans l'administration publique,un sous directeur d'administration centrale a une indemnité de 75000f.

C'est la même indemnité que touche le chargé d'études de cabinet Ministériel.Le Directeur Régional d'administration publique a une indemnité mensuelle de 100.000f.Il en est de même du Conseiller Technique de cabinet Ministériel.Le Directeur central d'administration publique a une indemnité de 120.000f.

LIRE AUSSI : La chasse aux pro-Soro continue : Sangaré Oumar, licencié pour activités politiques par le RHDP

Quant au Directeur Général d'administration publique,il a une indemnité de 150.000f.Les gens ont malheureusement tendance à confondre un Directeur général d'administration publique à un Directeur général d'entreprise publique.En effet,tandis que le Directeur Général d'administration publique touche une indemnité de 150.000 ,en plus de son salaire de fonctionnaire,le Directeur Général d'entreprise publique touche lui,un salaire, indemnité y compris,de 4.500.000f.

Quand je vois certains mendiants du Restaurant,qui ne connaissent que dalle dans le fonctionnement de l'administration publique,dire par exemple que leur mentor aurait fait de moi un homme aisé en validant ma proposition de nomination à la tête d'un EPN qui est une direction centrale ou générale d'entreprise publique,je ris de leur ignorance.Pour leur gouverne, à la tête de l',en plus de mon salaire de professeur de lycée, j'avais une indemnité mensuelle de fonction de 120.000f.

Sans mépris et sans vantardise,avant d'être à la tête de l'INFS,c'est une somme que je claquais lors d'un shopping sans que cela ne me ruine.Pour me résumer,les indemnités de fonction dans l'administration publique sont dérisoires et datent des années 60.Donc pas adaptées au coût actuel de la vie.Le Ministre ,lors de son passage à la tête du ,avait proposé au gouvernement une revalorisation de ces indemnités de fonction.Si mes souvenirs sont bons,il avait proposé par exemple comme indemnité de fonction des Directeurs Centraux d'administration publique ,la somme de 400.000f.

LIRE AUSSI : Hamed Bakayoko révèle : « La moyenne d'âge de 45 ans dans l'armée est beaucoup trop élevée pour les militaires du rang en Côte d'Ivoire »

Malheureusement,ces propositions ont été jetées aux oubliettes.Pour finir,autant les primes de stages de nos sont dérisoires,autant les indemnités de fonction de l'administration publique sont dérisoires.Quand Guillaume Soro sera au pouvoir,nous lui rappellerons son projet de revalorisation des primes de stages des soldats et des indemnités de fonction de l'administration publique.

J'informe les uns et les autres que ce projet de revalorisation de ces accessoires de salaire fait partie de son programme de gouvernement.Ce n'est pas un hasard que son aide de camp,le en parle.Militaires et fonctionnaires de Côte d'Ivoire,vous avez la voie idéale pour améliorer vos salaires et accessoires de salaire.

C'est de vous mobiliser, comme un seul homme,pour faire gagner Guillaume Soro lors des élections présidentielles à venir.Je vous remercie.

Written by Mamadou Traoré

Soudan : report du procès d’Omar el-Béchir au 11 août

Covid 19 : Kajeem décrie les conditions difficiles des artistes – Actualité ivoirienne 21/07/2020